Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Déçu par la croissance japonaise

Marché : Déçu par la croissance japonaise

tradingsat

(CercleFinance.com) - Plombé par une croissance japonaise en ralentissement, les Bourses européennes commencent de façon morose une semaine qui s'annonce calme, en dépit d'un certain nombre de données économiques attendu les jours prochains.

Francfort recule de 1%, devant Paris et Milan (-0,5%), Londres et Lisbonne (-0,4%), Amsterdam (-0,3%), Madrid (-0,2%), Bruxelles et Zurich (-0,1%). Vendredi à New York, le Dow Jones a perdu 0,5% et le Nasdaq a cédé 0,2%.

'Ce manque d'appétit pour le risque peut découler des propos de la Fed concernant une éventuelle diminution de ses rachats d'actifs', explique Saxo Banque, qui mentionne aussi des prises de bénéfices après les plus hauts atteints des principaux indices la semaine dernière.

Les marchés pâtissent aussi du ralentissement de la croissance japonaise à +0,6% au deuxième trimestre, après un rythme de +0,9% au premier, et alors que le consensus attendait un rythme toujours proche de 1%.

Selon Aurel BGC, ces chiffres vont relancer le débat sur la troisième 'flèche' des Abenomics, notamment sur la hausse de la fiscalité et la TVA (à 8% à partir d'avril 2014 et 10% en octobre 2015) qui pourrait fortement affecter la consommation à court terme.

De nombreuses données économiques sont attendues dans les jours à venir, en particulier les estimations de la croissance au deuxième trimestre pour la zone euro et ses deux premières économies, l'Allemagne et la France.

De l'autre côté de l'Atlantique, les investisseurs prendront connaissance pêle-mêle des ventes de détail, de l'inflation, de la production industrielle, des indices Empire State et Philly Fed, et des chiffres de la construction immobilière.

ThyssenKrupp cède 1,4% à 16,7 euros à Francfort, alors que le conglomérat industriel réfléchirait à une augmentation de capital d'un montant compris entre 800 millions et un milliard d'euros, selon un article du Süddeutsche Zeitung.

Fraport recule de 1,1% à 49,2 euros, le groupe ayant fait état d'une baisse de son trafic à l'aéroport de Francfort en juillet, en raison l'instabilité de la situation politique en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

A Paris, Technip s'adjuge 1,1% à 84,5 euros : le groupe parapétrolier a remporté, dans le cadre d'une co-entreprise, huit contrats auprès de Petrobras, la part revenant à Technip représentant 1,3 milliard d'euros.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...