Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Déçu par la croissance américaine

Marché : Déçu par la croissance américaine

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés européens accentuent leurs pertes par rapport à ce matin, manifestant leur déception au vu d'un ralentissement bien plus fort que prévu de la croissance économique américaine.

Francfort chute de 3%, Amsterdam de 2,5%, Paris, Milan et Bruxelles de 2%, Madrid abandonne 1,9%, Zurich et Lisbonne 1,5%, et Londres 1,1%. A New York, le Dow Jones cède 0,2% et le Nasdaq 0,3%.

Le PIB américain n'a progressé que de 0,2% en rythme annuel au premier trimestre, marquant ainsi une décélération brutale par rapport à celle de 2,2% du quatrième trimestre 2014, alors que les économistes n'attendaient pourtant qu'un ralentissement à 1%.

La hausse de la consommation des ménages a ralenti à +1,9%, après +4,4% au trimestre précédent. Plus préoccupant encore, les investissements des entreprises ont baissé de 3,4% après une augmentation de 4,7% au quatrième trimestre.

Pour autant, Natixis attribue le mauvais chiffre du jour à 'des facteurs temporaires et à la contraction des investissements en infrastructures dans le secteur minier, laquelle s'explique par le déclin des prix de l'énergie entamé au second semestre de l'année écoulée'.

Les opérateurs braquent maintenant leurs regards vers la Fed, qui doit annoncer ce soir sa décision sur les taux mais, au vu des derniers chiffres américains, les marchés ne semblent plus prévoir de remontée avant septembre.

Pour l'heure, ils réagissent aux nombreuses publications de résultats du jour. Volkswagen abandonne 3,9% à Francfort, malgré un début d'exercice sur les chapeaux de roues pour le premier constructeur automobile européen.

Barclays cède 1,9% à Londres, après une division par deux de son bénéfice net trimestriel, sous le poids principalement de provisions pour litige dans le dossier de manipulations supposées du marché des changes.

Delhaize dévisse de 7,9% à Bruxelles, après la présentation par le distributeur alimentaire - présent essentiellement en Belgique et aux Etats-Unis - de bénéfices trimestriels décevants en dépit d'un effet de change largement favorable.

A Milan Eni cède 2% alors que la major pétro-gazière a vu ses résultats trimestriels impactés par la chute des cours de l'or noir, tandis que Fiat Chrysler Automobiles recule de 3,2% bien que le constructeur ait renoué avec les bénéfices sur la période.

ABB perd 1,3% à Zurich, alors que l'équipementier pour l'énergie et l'automation a enregistré un résultat net trimestriel en hausse de 4% pour atteindre un niveau légèrement supérieur au consensus des analystes.

A Paris, les opérateurs se montrent cléments après le point d'activité trimestriel de Saint-Gobain (-0,6%), mais pas celui de Peugeot (-3,6%), tandis que Norbert Dentressangle flambe de 36% après son rachat par le groupe américain XPO Logistics.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...