Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Déçu, mais non désespéré par le blocage américain

Marché : Déçu, mais non désespéré par le blocage américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes s'inscrivent majoritairement en légère baisse, déçues par l'absence d'avancées ce week-end dans les négociations à Washington, mais demeurant peu inquiètes sur leurs chances de succès.

Zurich perd 0,3%, Amsterdam et Francfort moins de 0,2%, Paris, Madrid et Milan moins de 0,1%, tandis que Bruxelles se stabilise, que Londres gagne 0,2% et Lisbonne 0,4%. Wall Street rétrocède quant à elle 0,5%, après un gain de 0,7% vendredi.

'La division persistante entre Républicains et Démocrates sur le plafond de la dette entrave la progression des marchés actions, favorisant un mouvement vers les valeurs défensives comme les biens de consommation', souligne une stratégiste de marchés basée à Londres.

'Pour autant, nous n'observons pas de panique sur les marchés, les investisseurs considèrent qu'il n'y aura pas de faillite des Etats-Unis et que les politiques finiront par trouver un accord', tempère Barclays Bourse.

Outre ce dossier, la semaine va être dominée par la saison des résultats qui doit entrer dans le vif du sujet, avec des groupes de la trempe de Coca-Cola, Intel, Google, Goldman Sachs et General Electric ou par exemple Danone, Roche, Nokia et Nestlé en Europe.

Sur le plan des statistiques, le 'shutdown' devrait continuer d'affecter de nombreuses publications économiques outre-Atlantique. Ce lundi, seule était attendue la production industrielle dans la zone euro, parue en hausse de 1% en août par rapport à juillet.

'Le lourd excès de capacités qui persiste par rapport au niveau d'avant la crise signifie que la croissance ne devrait guère sonner l'alarme de l'inflation pendant un certain temps', juge à ce sujet Chris Williamson, économiste en chef chez Markit.

Vodafone progresse de 0,8% à près de 222 pence à Londres, après avoir conclu son offre sur le câblo-opérateur allemand Kabel Deutschland Holding (KDH), dont il détient désormais 76,6% du capital.

A Paris, EDF gagne 2,5%, à 25,1 euros et domine sur le CAC40, alors que le gouvernement français envisagerait de porter, d'ici à la fin de l'année, de 40 à 50 ans le cycle de vie des centrales nucléaires dans l'Hexagone.

Peugeot chute de 8,8% à 11,3 euros sur des rumeurs d'augmentation de capital, une opération à laquelle serait susceptible de participer le chinois Dongfeng. Le constructeur français a précisé qu'aucun projet n'avait été finalisé pour le moment.

Roche cède 0,2% à 238 francs suisses à Zurich, alors que le laboratoire pharmaceutique a indiqué sa volonté d'investir 800 millions de francs dans son réseau mondial de production d'agents biologiques, au cours des cinq prochaines années.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI