Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Début de semaine de bonne humeur

Marché : Début de semaine de bonne humeur

tradingsat

(CercleFinance.com) - Se remettant de leur déprime de vendredi, les marchés européens commencent la semaine de bonne humeur, encouragés par la politique monétaire des Etats-Unis et du Japon, et dans l'attente du début de la saison des résultats d'entreprise.

Lisbonne perd 0,4%, mais Amsterdam affiche un gain symétrique, Francfort et Bruxelles prennent 0,5%, Londres, Paris et Madrid 0,6%, Milan 0,8% et Zurich 0,9%. Wall Street a pourtant cédé 0,3% vendredi soir.

'Après l'inquiétude autour de la Corée du Nord et la grippe aviaire qui refait parler d'elle en Asie, c'est la macroéconomie qui déçoit aux Etats-Unis...', note Barclays Bourse, qui souligne par contre que la politique monétaire de la Fed va pouvoir rester très accommodante.

'Les récentes décisions de la Banque du Japon et les déclarations de la Fed laissent penser que d'amples liquidités vont continuer à déferler sur le marché et cela rend très difficile de maintenir une position de vendeur', selon Chris Weston.

'Il n'y a pas de véritable catalyseur pour une correction digne de ce nom, ce qui fait que les investisseurs se mettent à rechercher de nouvelles opportunités d'achat', ajoute le stratégiste de marchés d'IG.

Les investisseurs devraient porter cette semaine leur attention sur les résultats d'entreprise : Alcoa doit donner ce soir le coup d'envoi de la saison des trimestriels, avant des groupes bancaires comme JPMorgan vendredi.

En attendant, Air France-KLM (-1,4% à 6,6 euros) poursuit sa correction à Paris et Amsterdam, toujours en raison de craintes d'une épidémie de grippe aviaire en Asie. HSBC rappellent qu'il s'agit de la compagnie aérienne la plus exposée à la Chine.

easyJet avance par contre de 1,2% à 1040 pence à Londres, aidé par le même courtier qui remonte sa cible de 1100 à 1250 pence et réaffirme sa recommandation 'surpondérer', en réaction au dernier point d'activité de la compagnie aérienne à bas coûts.

Tesco gagne 0,8% à 372 pence malgré un article de The Telegraph, affirmant que le distributeur britannique s'apprêterait à déprécier ses actifs aux Etats-Unis. Par contre, UBS réaffirme sa recommandation 'achat' et rehausse sa cible de 400 à 430 pence.

L'actualité des valeurs domine d'autant mieux la séance qu'une seule donnée économique notable est attendue ce jour, à savoir la production industrielle allemande que le marché attend en légère progression au titre du mois de février.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI