Bourse > Actualités > Points de marché > Marché de taux : La nervosité ressurgit en Europe avec Chypre

Marché de taux : La nervosité ressurgit en Europe avec Chypre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Cette fin de journée a été marquée par un net creusement des écarts de taux entre le Sud et le Nord de l'Europe avec les dernières nouvelles en provenance de Chypre qui attestent d'une impasse totale sur la question du prélèvement de 6,75% à 9,9% de taxe sur les comptes de dépôt (y compris des non-résidents) ouverts dans les banques locales.

Le pays est paralysé depuis 48H et cela fera 24H de plus demain: la situation devient tellement critique que Londres a envoyée 1 million d'Euro en liquide par avion pour venir en aide aux retraités britanniques très nombreux dans l'île et qui n'ont plus la moindre possibilité de se procurer du 'cash'.

C'est anecdotique mais très révélateur !

Qui aurait pu parier qu'une telle situation surviendrait dans un coin de l'Eurozone en dehors d'une catastrophe climatique majeure ?

Plus personne ne voit comment Chypre pourrait trouver dans l'urgence les 6MdsE que Bruxelles, Berlin et le FMI exigent pour débloquer un prêt de 10MdsE: le pays se retrouve virtuellement en banqueroute.

Trouver 6MdsE (soit environ 1 tiers du PIB local) sous forme de nouvelles taxes (TVA, carburants...) et d'économies (sur les salaires et les retraites) reviendrait à saigner le pays à blanc et à le plonger dans une dépression économique sans précédent.
Des économistes ont calculé que si la ponction sur les comptes annoncée ce week-end avait été votée, Chypre aurait connu une récession de -15% au cours des prochains mois... une situation pire qu'en 1929 aux Etats Unis.

C'est également l'impasse politique en Italie où la formation d'une coalition stable semble mission impossible... mais les marchés continuent de rêver à un compromis qui donnerait les rènes à un gouvernement de technocrates de type 'Monti-bis' appliquant docilement les directives de Bruxelles... soit exactement ce que les italiens ont rejeté par leur vote mi-février (et le rejet de tout ce qui émane de Bruxelles et Berlin risque de se radicaliser en cas de nouveau scrutin législatif car l'affaire car l'imbroglio Chypriote est du pain béni pour Silvio Berlusconi et Beppe Grillo).

La menace d'une faillite de Chypre provoque une nouvelle forte tension des taux grecs (+75Pts à 12,06%), soit 140Pts de base par rapport à vendredi.
La situation se tend également au Portugal où le '10 ans' affiche 6,25% (soit +21Pts de base).
La contagion gagne ce soir les '10 ans' italien qui affiche 4,74% (+10Pts de base) puis en Espagne ou le '10 ans' déborde les 5% (à 5,05%).

On voit clairement se dessiner un 'flight to quality' avec un net reflux du rendement du Bund qui glisse vers 1,35% contre 1,4050% la veille et l'OAT 2023 affiche un score inchangé de 2,01%.

Les T-Bonds US connaissent également un regain d'intérêt dans une optique défensive avec un rendement de 1,90% contre 1,95% la veille.
Dans les circonstances actuelles, la hausse de +4,6% des permis de construire et de 0,8% des mises en chantier en février aux Etats Unis sont relégués au second plan.







Les T-Bonds US poursuivent leur ascension malgré l'entame de séance positive des actions à Wall Street et des mises en chantier de logements reparties à la hausse en février (+0,8%).

Le rendement du T-Bond décroît symétriquement de 2Pts à 1,93%, ce qui semble paradoxal dans un environnement local guère propice aux produits de taux.
Peut-être faut-il y voir l'émergence de comportements plus défensifs liés aux incertitudes politiques et économiques en Europe.

Au chapitre des bonnes nouvelles, les permis de construire ont bien rebondi aux Etats Unis en février après le 'trou d'air' de décembre et janvier: +4,6% contre -0,6% (à 946.000 contre 910.000).
Le département du Commerce révèle par ailleurs que les mises en chantier ont progressé comme prévu de 0,8% en rythme annuel (à 917.000 contre 910.00 en janvier) après une chute de -7,3% le mois précédent .

C'est plutôt une bonne surprise au lendemain de la parution de l'indice de confiance des promoteurs immobiliers NAHB qui a chuté de 2Pts en mars (de 46 vers 44), au plus bas niveau depuis cinq mois.

En Europe, la crainte d'une impasse budgétaire insoluble à Chypre provoque une nouvelle tension des taux grecs (+33Pts à 11,6%), soit +80Pts de base par rapport à vendredi.

Pas de contagion au '10 ans' italien qui reste stable à 4,66% ni en Espagne ou le '10 ans' continue de flirter avec les 5%.
La situation reste tendue au Portugal où le '10 ans' affiche 6,06%... mais pas de dégradation mesurable par rapport à lundi soir.

Le rendement du Bund glisse un peu de 1,395 vers 1,38% et l'OAT 2023 affiche un score inchangé de 2,03%.



Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI