Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Dans le rouge avec l'incertitude syrienne

Marché : Dans le rouge avec l'incertitude syrienne

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les places européennes évoluent toujours en terrain négatif cet après-midi, alors que la semaine qui démarre pourrait voir se décider une intervention franco-américaine en Syrie lourde en incertitudes.

Milan gagne 0,8% et Francfort reste stable, mais Bruxelles cède 0,2%, Madrid, Londres et Zurich perdent 0,3%, Paris, Amsterdam et Lisbonne 0,4%. A Wall Street, le Dow Jones et le Nasdaq s'adjugent de concert 0,6%.

'La question syrienne pèse lourdement sur le sentiment de marché. Alors que s'ouvre ce lundi le débat aux États-Unis, la décision des Américains et des Français d'intervenir militairement pourrait être prise cette semaine', souligne Saxo banque.

'Le principal risque est naturellement sur les cours du pétrole. Tant aux Etats-Unis qu'en Europe, la consommation des ménages reste trop fragile pour résister à une brutale remontée des prix énergétiques', étaye-t-on chez Aurel BGC.

'Après la publication des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis, la question est de savoir si l'amélioration de la conjoncture américaine est suffisamment forte pour que la Fed réduise son programme de rachat d'actifs dès la semaine prochaine', s'interroge en outre Barclays Bourse.

Les élections allemandes du 22 septembre constituent aussi un facteur d'incertitude pour les marchés : l'absence d'une majorité claire au Bundestag pourrait poser des problèmes dans la gestion des grands dossiers du moment en zone euro, selon la Société Générale.

Dans ce contexte, les Bourses européennes restent de marbre face à la révision en hausse de la croissance japonaise à +0,9% (contre +0,6% en estimation préliminaire) au titre du deuxième trimestre, révision liée principalement à celle de l'investissement.

Vodafone cède 0,3% à 210 pence à Londres, alors que son OPA sur Kabel Deutschland pourrait échouer en raison d'un manque d'intérêt des actionnaires de la société-cible pour l'opération, d'après le Financial Times.

Burberry gagne 2,2% à 1635 pence, aidé par HSBC qui l'intègre dans sa liste de valeurs favorites 'Europe Super Ten' et remonte son objectif de cours de 1750 à 1900 pence, tout en réaffirmant sa recommandation 'surpondérer'.

A l'inverse, Heineken perd 1,8% à 50,8 euros à Amsterdam, affecté par Crédit Suisse qui dégrade son opinion de 'neutre' à 'sous-performance' et son objectif de cours de 56 à 52 euros sur le titre du brasseur néerlandais.

Vivendi prend 1,5% à 16,7 euros et figure dans le haut du CAC40 à Paris, alors que la presse rapporte que Vincent Bolloré envisagerait de se présenter à la tête du groupe de médias et de télécommunications.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...