Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Dans le rouge après la série de statistiques

Marché : Dans le rouge après la série de statistiques

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les places européennes évoluent dans le rouge, à l'issue d'une série de données américaines dominée par des créations d'emplois privés plus abondantes que prévu, de quoi inciter la Fed à engager sans trop attendre la réduction de ses injections monétaires.

Lisbonne dévisse de 1,8%, loin devant Francfort et Zurich (-0,5%), Paris (-0,4%), Milan et Bruxelles (-0,3%), Madrid et Amsterdam (-0,2%), et Londres (-0,1%). A New York, le Dow Jones gagne 0,2% et le Nasdaq 0,3%.

Le secteur privé américain a créé 215.000 postes en novembre selon le cabinet ADP. Dépassant largement les 170.000 créations attendues, il s'agit du mois le plus faste en termes de créations d'emplois depuis le début de l'année.

'Nous continuons donc de tabler sur l'annonce de 190.000 créations de postes non agricoles le mois dernier', réagit Natixis, faisant référence au rapport officiel sur l'emploi vendredi prochain, rapport qui pourrait influencer la Fed dans sa politique monétaire.

Ces chiffres, allant dans le sens d'un 'tapering' précoce de la Fed, ont toutefois été contrecarrés par l'indice ISM non manufacturier : en baisse plus forte que prévu à 53,9, il reflète un ralentissement de l'expansion du secteur des services aux Etats-Unis.

Les investisseurs doivent en encore prendront ensuite connaissance, après la fermeture des places européennes, du contenu du 'Beige Book', qui synthétise les rapports des réserves fédérales américaines sur la situation de l'économie des Etats-Unis.

De ce côté de l'Atlantique, l'indice PMI final Markit composite dans l'Eurozone, à 51,7 en novembre, a mis en évidence un ralentissement de la croissance du secteur privé et de fortes variations de tendances entre les pays.

'S'il ne faut pas négliger la portée du retour à la croissance enregistré dans la région après la forte contraction du début d'année, la fragilité de l'expansion demeure toutefois préoccupante', commente Chris Williamson, chief economist à Markit.

A Londres, Sage Group grimpe de 8,4% à 376 pence : l'éditeur de logiciels de gestion britannique a fait état, au titre de son exercice 2012-2013 d'un bénéfice avant impôts ajusté légèrement supérieur aux attentes.

Tesco cède 0,7% à 339 pence après le point d'activité terne du distributeur pour son troisième trimestre, qui s'accompagne néanmoins de propos rassurants quant aux performances attendues sur l'ensemble de l'exercice.

Reckitt Benckiser cède 1,3% à moins de 4.800 pence, UBS ayant radicalement changé son fusil d'épaule sur le titre du groupe de biens de consommation, en ramenant d'un coup son conseil de 'achat' à 'vendre'.

A l'inverse, Accor tient la tête du CAC40 à Paris, gagnant 2,6% à 32,9 euros, à la faveur d'un relèvement de recommandation du même broker de 'neutre' à 'achat', avec un objectif de cours rehaussé de 29,1 à 36,5 euros.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI