Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Correction générale avec les tensions sur l'Ukraine

Marché : Correction générale avec les tensions sur l'Ukraine

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes subissent une correction générale, sur fond de regain de tensions entre la Russie et l'Occident au sujet de la crise ukrainienne, crise qui semble d'ailleurs avoir contribué à une chute inquiétante des commandes industrielles allemandes.

Lisbonne dévisse de 1,8%, Milan de 1,5%, Madrid de 1,3% et Paris de 1,2%, Londres et Amsterdam reculent de 0,8%, Francfort, Bruxelles et Zurich de 0,7%. A New York la veille, le Dow Jones a reculé de plus de 0,8%, tandis que le Nasdaq a perdu 0,7%.

'Les marchés semblent un peu dépassés en ce moment entre le risque géopolitique, les résultats d'entreprises, les différentes annonces de sociétés et les indicateurs économiques', commente Stan Shamu, stratège chez IG.

'Si l'annonce d'un cessez-le-feu à Gaza a été accueillie favorablement par les marchés européens, cela a été immédiatement suivi d'une nouvelle escalade de la crise russo-ukrainienne', regrette l'analyste.

'Le Ministre polonais des Affaires Etrangères a indiqué que les troupes russes se positionnent pour faire pression ou envahir l'Ukraine, et Vladimir Poutine a demandé à son gouvernement de préparer des réponses aux sanctions économiques', rappelle Wells Fargo Advisors.

Autre nouvelle inquiétante pour les marchés, les commandes à l'industrie ont enregistré une chute de 3,2% en Allemagne au mois de juin, alors que les économistes espéraient au contraire une remontée de l'ordre de 1%.

'Les tensions et incertitudes géopolitiques font sentir leur poids sur le secteur industriel allemand, les entreprises devenant de plus en plus prudentes pour ce qui est de faire des investissements', explique Natixis.

Toujours au chapitre des statistiques, les opérateurs prendront connaissance cet après-midi aux Etats-Unis de la balance commerciale, qui devrait faire ressortir un léger creusement du déficit à près de 45 milliards de dollars pour le mois de juin.

Sur le plan des valeurs, ING Group se distingue à Amsterdam avec un gain de 1,4% à 9,8 euros, salué pour un bénéfice net sous-jacent en hausse de 31% au deuxième trimestre et pour une amélioration du ratio de solidité financière de l'établissement.

A Milan, Telecom Italia cède 1% à un peu plus de 80 centimes d'euro, l'opérateur ayant vu son Ebitda reculer de 7,6% au premier semestre du fait de l'atonie du marché des télécoms transalpin, mais aussi de l'érosion de la croissance de sa filiale TIM au Brésil.

Peugeot cède 4,5% à 10,1 euros, alors que les analystes de Citi ont relevé à 'neutre' leur opinion sur la valeur. Les spécialistes disent toutefois redouter une consolidation des titres après la bonne exécution du plan de redressement au premier semestre.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...