Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Confirme son orientation favorable après Wall Street

Marché : Confirme son orientation favorable après Wall Street

tradingsat

(CercleFinance.com) - Dans le sillage d'une ouverture positive à Wall Street, les places européennes confirment leur orientation favorable cet après-midi avec les perspectives de politiques monétaires accommodantes dans les mois à venir.

Lisbonne cède 0,1%, mais Paris, Bruxelles et Zurich gagnent 0,2%, Amsterdam 0,3%, Francfort et Londres 0,5%, Madrid 0,6% et Milan 0,8%. De son côté, Wall Street affiche un gain de 0,4%.

'La mentalité consistant à monter dans le train en marche se manifeste, alors que beaucoup de banques d'investissement ne s'attendent pas à des réductions de rachats d'actifs par la Fed avant mars prochain', estime Brenda Kelly, stratégiste marchés chez IG.

Cette hypothèse a d'ailleurs été confortée par l'indice PMI Markit pour le secteur manufacturier américain : en baisse à 51,1, il indique la plus faible croissance du secteur depuis 12 mois. La production a même accusé sa première contraction depuis quatre ans.

Dans l'Eurozone, l'indice PMI flash composite de l'activité globale se replie à 51,5 en octobre, conduisant Markit à penser que la réflexion de la BCE 'devrait plutôt s'orienter vers l'intensification éventuelle des mesures de soutien à l'économie'.

Côté valeurs, Crédit Suisse (-2,6% à 29 francs suisses) essuie la plus forte baisse du SMI, alors qu'ABB (+5,1% à 23,1 francs) prend au contraire la tête de l'indice de Zurich, à la suite de leurs résultats respectifs au titre du troisième trimestre.

Daimler grimpe de 3,4% à 60,4 euros, soit la meilleure performance du DAX de Francfort, après la publication de comptes trimestriels profitant à plein d'une croissance à deux chiffres de ses livraisons de véhicules.

Quasiment stable à 28,9 euros, Unilever reste à l'écart de la tendance favorable qui domine à Amsterdam, le groupe de biens de consommation courante ayant affiché des revenus en retrait sur le trimestre écoulé.

A Stockholm, Ericsson décroche de 5,6% à 79,5 couronnes suédoises : l'équipementier télécoms a subi l'impact négatif des variations de changes, avec pour effet des résultats inférieurs au consensus.

Les publications se sont montrées particulièrement nombreuses à Paris, avec notamment à la clé des sanctions pour Essilor (-3,6% à 77,1 euros), Gemalto (-3,3% à 82,4 euros) et Pernod Ricard (-3% à 86,2 euros).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI