Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Confiant malgré le vote de la Crimée

Marché : Confiant malgré le vote de la Crimée

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes manifestent une certaine confiance en ce début de semaine : elles préfèrent temporiser après le vote en Crimée et saluent une décision accommodante de la banque centrale chinoise.

Madrid et Lisbonne grimpent de 1,2% et Milan de 1%, Amsterdam et Zurich prennent 0,7%, Francfort et Paris 0,6%, Londres et Bruxelles 0,5%. Pour mémoire, Wall Street a perdu 0,3% vendredi, tout comme Tokyo ce matin.

Les habitants de la Crimée ont donc voté à une très large majorité en faveur du rattachement de leur province à la Russie, un choix certes de nature à renforcer les tensions sur le dossier ukrainien, mais qui était largement anticipé par les marchés.

'Certains commentateurs politiques affirment aussi que Vladimir Poutine pourrait refuser d'accepter la Crimée au sein de la Fédération', note un analyste d'IG. 'Une telle décision viendrait forcément alléger la pression qui pèse sur un certain nombre d'actifs'.

En outre, les investisseurs voient d'un bon oeil la décision de la Banque Populaire de Chine d'élargir la marge de fluctuation quotidienne du yuan, dans un contexte visant à permettre à la devise chinoise d'être plus réactive aux forces du marché.

'Au-delà de la nervosité actuelle des marchés, notre sentiment reste positif sur les actions. La phase de consolidation que nous vivons depuis une semaine n'est pas une remise en cause de la tendance', juge plus largement un gérant de Barclays Bourse.

A Francfort, Linde fait figure de lanterne rouge et recule de 2,8% à moins de 140 euros : le spécialiste allemand des gaz industriels se trouve sanctionné pour la présentation de résultats annuels certes en progression, mais tout de même inférieurs aux anticipations du marché.

RWE progresse par contre de 0,9% à 28,7 euros, après l'annonce par le groupe énergétique de la cession de RWE DEA, sa filiale spécialisée dans l'exploration gazière et pétrolière, pour une valeur d'entreprise de 5,1 milliards d'euros.

Vodafone avance de 1% à 224 pence à Londres, alors que l'opérateur télécoms britannique a scellé un accord en vue de faire l'acquisition du câblo-opérateur espagnol Ono, pour un montant total de six milliards de livres sterling.

Caracolant en tête du SBF120 à Paris, Bourbon flambe de 22,5% à 23,7 euros, propulsé par un projet d'offre publique d'achat annoncé par son actionnaire de référence, Jaccar Holdings, au prix de 24 euros par action du groupe de services maritimes.

Au chapitre statistique, l'inflation dans la zone euro a été révisée en baisse pour février, de 0,8% à 0,7% en rythme annuel. Doivent encore être publiés, cet après-midi aux Etats-Unis, l'indice Empire State de la Fed de New York, puis la production industrielle de février.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI