Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Commerce et croissance pèsent encore sur les Bourses mondiales

vendredi 8 février 2019 à 14h15
Marché : Commerce et croissance pèsent encore sur les Bourses mondiales

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en baisse à l'ouverture vendredi et les Bourses européennes continuent de reculer à mi-séance au lendemain d'une lourde déconvenue sur le plan macroéconomique alors que les inquiétudes sur le commerce refont surface. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse entre 0,5% et 0,9%.

À Paris, le CAC 40 perd 0,23% à 4.974,02 vers 12h50 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,49% et à Londres, le FTSE abandonne 0,22%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,33%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,29% et le Stoxx 600 de 0,32%.

Après la révision des prévisions économiques de la Commission européenne et de la Banque d'Angleterre, la banque centrale australienne a abaissé à son tour ses prévisions de croissance et l'inflation, évoquant un retournement brutal du marché immobilier.

Le repli des indices se nourrit aussi d'une annonce jugée inquiétante pour la résolution de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis: Donald a fait savoir que finalement il ne prévoyait pas de rencontrer son homologue chinois, Xi Jinping, d'ici au 1er mars, date butoir fixée par les deux pays pour conclure un accord commercial. Les investisseurs craignent qu'un "accord commercial entre les États-Unis et la Chine ne soit finalement pas signé avant le 1er mars, échéance après laquelle les États-Unis augmenteront les tarifs douaniers sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises de 10% à 25%", a commenté Paul Flood, gérant de portefeuille multi-asset chez Newton Investment Management (BNY Mellon IM).

"Cela exercera une pression supplémentaire sur une économie chinoise déjà faible et fera augmenter les prix pour les consommateurs et les entreprises aux États-Unis."

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Plusieurs résultats d'entreprises sont au programme de la séance: le géant du jouet Mattel grimpe de 14,5% dans les échanges de préouverture après un bénéfice trimestriel inattendu et un chiffre d'affaires, supérieur aux attentes.

Coty, spécialisé dans les produits de beauté et de soin, a également annoncé des résultats supérieurs aux attentes du marché, ce qui lui permet de gagner plus de 13% en avant-Bourse.

VALEURS EN EUROPE

Comme à chaque nouvelle défavorable sur le commerce mondial, l'indice Stoxx de l'automobile, sensible à la montée du protectionnisme, cède du terrain (-1,32%).

A Paris, les équipementiers Valeo, Plastic Omnium et Faurecia perdent entre 2,5% et 4,3%.

L'action Ceconomy bondit de 18,36% à la Bourse de Francfort, le numéro un européen de la distribution d'électronique grand public ayant confirmé ses objectifs pour 2018-2019 après avoir dégagé un chiffre d'affaires trimestriel meilleur que prévu.

Dans son sillage, Fnac-Darty, dont Ceconomy est le premier actionnaire, bondit de 3,12%, en tête du SBF 120.

Plus forte baisse du Stoxx 600, Wirecard recule de 9% après une information du Financial Times selon laquelle la police de Singapour a perquisitionné les locaux du groupe après les affirmations du journal faisant état de malversations financières et d'irrégularités comptables. La société allemande de services de paiement a annoncé ce vendredi son intention d'attaquer en justice le quotidien britannique.

Lanterne rouge du SBF 120, Tarkett décroche de 7,35% après avoir fait état d'un Ebitda en baisse en 2018 en raison de l'inflation des matières premières qui devrait persister cette année.

CHANGES

Sur le marché des changes, les variations sont limitées. Le dollar progresse légèrement (+0,1%) face à un panier de devises de référence.

L'euro se stabilise autour de 1,1339 dollar mais s'achemine vers sa plus importante baisse hebdomadaire depuis la fin septembre, fragilisé par une série d'indicateurs pessimistes sur la conjoncture économique de la zone euro.

Philip Wee, chargé de stratégie devises chez DBS, estime qu'il est probable que l'euro tombe sous 1,10 cette année, compte tenu des perspectives de croissance et d'inflation plus faible en Europe qu'aux Etats-Unis.

TAUX

Le rendement des Treasuries à 10 ans perd encore un peu de terrain, à moins de 2,64%. En Europe, le rendement du Bund allemand à 10 ans, taux de référence de la zone euro, recule à moins de 0,11%, à un plus bas depuis novembre 2016.

"Le niveau du rendement du Bund allemand suggère des prévisions économiques très pessimistes, en particulier en Europe où nous avons aussi des inquiétudes politiques", observe Ciaran O'Hagan, stratège sur les taux chez Société générale.

"Nous ne pensons pas qu'une baisse jusqu'à 0% soit probable, mais cela pourrait se produire".

PÉTROLE

Les cours du pétrole évoluent en ordre dispersé, tiraillés entre les craintes pour la demande sur fond de ralentissement de l'économie mondiale et les perturbations politiques au Venezuela.

Le Brent monte au-dessus de 61,6 dollars le baril mais le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) recule autour de 52,3 dollars.

(Avec Saikat Chatterjee à Londres, édité par Blandine Hénault)

Copyright © 2019 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+287.10 % vs +7.98 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat