Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Commence la semaine sur des gains vigoureux

Marché : Commence la semaine sur des gains vigoureux

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés européens confirment leur vigueur cet après-midi, la hausse plus forte que prévu de l'indice 'Empire State' ne suffisant pas à remettre en question la perspective d'un discours accommodant de la Fed mercredi.

Paris s'adjuge ainsi 1,8%, devant Francfort et Zurich (+1,5%), Madrid et Lisbonne (+1,3%) Amsterdam et Bruxelles (+1,2%), Londres (+0,9%) et Milan (+0,8%). Par comparaison, Wall Street affiche un gain de 1,1%.

L'indice 'Empire State', mesurant l'évolution de l'activité manufacturière dans la région de New York, s'est amélioré nettement plus que prévu en juin, ressortant à +7,8 points contre -1,4 en mai, alors que les économistes tablaient sur environ +1 point.

Cette amélioration, de nature a priori à inciter la Fed à adopter une politique monétaire plus restrictive, masque toutefois une détérioration de ses composantes-clés que sont les commandes nouvelles (passées de -1,2 à -6,7) et de l'emploi (de +5,7 à zéro).

Aussi, l'indicateur ne remet pas en cause la prévision d'un discours plutôt accommodant de Ben Bernanke, à l'issue de la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (FOMC) mercredi soir.

'A priori, il semble probable que la Fed ne prendra pas le risque de modifier dans l'immédiat sa politique de rachats d'actifs (85 milliards de dollars par mois) suite à la remontée observée des taux américains depuis trois semaines', estime d'ailleurs Barclays Bourse.

'Des rumeurs indiquent que le fonctionnement du MES (Mécanisme Européen de Stabilité) semble se préciser et que la Commission européenne envisagerait de garantir une partie des prêts accordés aux PME', ajoute celui-ci avant le sommet européen des 27-28 juin.

ABB (+3,2% à 20,8 francs suisses) prend la tête du SMI de Zurich, salué pour l'annonce de la nomination au poste de directeur général d'Ulrich Spiesshofer, l'actuel responsable de sa division d'automatismes.

Richemont grimpe de 2% à 84,7 francs, dans le sillage d'un relèvement de recommandation de 'neutre' à 'surpondérer' chez HSBC, ce dernier estimant notamment que le leadership de Cartier peut encore se renforcer bien davantage.

A l'inverse, Inditex reste à la traine avec un gain de seulement 0,5% à 98,2 euros à Madrid, HSBC ayant dégradé sa recommandation de 'surpondérer' à 'neutre' en réaction au dernier point d'activité du groupe textile espagnol.

Toujours à Madrid, Telefonica (+3% à 10,3 euros) tient le haut du pavé, après le démenti par l'opérateur ibérique d'informations évoquant une offre de rachat de la part du géant américain des télécoms AT&T.

A Milan, Saipem s'écroule de presque 27% à 14,7 euros, lourdement sanctionné pour le lancement, vendredi soir, d'un avertissement sur résultat par le groupe parapétrolier au titre de son exercice 2013.

France Télécom s'adjuge 3,3% à 7,6 euros à Paris, François Hollande ayant déclaré dimanche soir, lors de l'émission 'Capital' que le gouvernement excluait des cessions de titres aux niveaux actuels, et manifesté son soutien au directeur général Stéphane Richard.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI