Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Climat des affaires en France stable en novembre

Marché : Climat des affaires en France stable en novembre

Marché : Climat des affaires en France stable en novembreMarché : Climat des affaires en France stable en novembre

PARIS (Reuters) - Le climat des affaires est resté stable en novembre en France à un niveau supérieur à sa moyenne de long terme, qu'il a dépassée un mois plus tôt pour la première fois depuis août 2011, selon les données publiées mardi par l'Insee.

L'Insee ne signale pas encore d'impact particulier des attentats de Paris et Saint-Denis du 13 novembre dans cette enquête mensuelle menée auprès des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité.

L'indicateur global, calculé à partir de leurs réponses, est inchangé à 102, un plus haut depuis juillet 2011. L'institut a révisé dans le même temps en hausse d'un point la marque du mois d'octobre.

La moyenne à long terme de l'indicateur se situe à 100.

Par secteurs, celui de l'industrie manufacturière a diminué d'un point, à 102. Les économistes interrogés par Reuters l'attendaient stable.

Celui des services est resté stable à 101 par rapport à une marque d'octobre elle aussi revue en hausse d'un point. Il se situe également à un plus haut depuis juillet 2011.

L'indicateur du commerce de détail a progressé d'un point, à 111, de même que celui du bâtiment à 91.

L'indicateur de retournement pour l'ensemble de l'économie reste dans la zone indiquant une situation conjoncturelle favorable, ajoute l'Insee.

Dans l'industrie manufacturière, le solde d'opinions des industriels sur leur perspectives personnelles de production est en forte baisse (-8 points) et retrouve un niveau proche de la moyenne mais celui des perspectives générales de production du secteur rebondit de huit points.

Leur opinion sur les carnets de commandes se dégrade.

Dans les services, les chefs d'entreprise sont plus nombreux qu'en octobre à signaler une hausse de la demande prévue. Le solde de leurs opinions sur les investissements passés se replie légèrement, tandis que celui sur les investissements prévus s’améliore. Les deux soldes restent supérieurs à leur moyenne de long terme.

(Yann Le Guernigou)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...