Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Chez Exxon, les actionnaires pour un expert du climat au CA

Marché : Chez Exxon, les actionnaires pour un expert du climat au CA

Marché : Chez Exxon, les actionnaires pour un expert du climat au CAMarché : Chez Exxon, les actionnaires pour un expert du climat au CA

DALLAS/SAN RAMON, Californie (Reuters) - L'assemblée générale d'Exxon Mobil a approuvé mercredi une mesure permettant aux actionnaires minoritaires de désigner des membres du conseil d'administration, ce qui pourrait amener un jour un partisan de la lutte contre le changement climatique à devenir administrateur de la première compagnie pétrolière cotée au monde.

C'est la première fois depuis 2006 qu'une proposition émanant des actionnaires est adoptée par l'assemblée générale d'Exxon.

Cette mesure, dite de "proxy access" aux Etats-Unis, a été approuvée à plus de 60% après avoir été rejetée l'an dernier.

Le conseil d'administration était hostile à cette disposition, qui, à ses yeux, risque d'accroître l'influence de "groupes d'intérêts particuliers".

Le directeur général de la compagnie, Rex Tillerson, a déclaré que le conseil d'administration se pencherait sur la question en juillet.

Scott Stringer, contrôleur général de l'Etat de New York et partisan de la mesure, a exhorté Exxon Mobil à la mettre en oeuvre.

"Si cette compagnie veut affronter correctement les risques fondamentaux à long terme tels que le changement climatique, son conseil d'administration doit être divers, indépendant et responsable", dit-il dans un communiqué conjoint avec le fonds de pension des fonctionnaires de Californie.

Des mesures de "proxy access" ont été approuvées l'an dernier dans une dizaine de compagnies pétrolières, dont Chevron, concurrent d'Exxon.

Les assemblées générales d'Exxon et de Chevron mercredi ont été particulièrement tendues, quelques mois après l'accord de Paris sur la lutte contre le changement climatique et les émissions de combustibles fossiles.

Le nombre de propositions soumises au vote dans ces deux compagnies a plus que doublé par rapport à 2015.

Quasiment toutes ont été repoussées, notamment celles destinées à contraindre les compagnies pétrolières à détailler leurs plans pour s'adapter à la nouvelle donne créée par l'accord de Paris sur le climat.

(Luc Cohen et Rory Carroll, Bertrand Boucey pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...