Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Carmignac pointe les limites du quantitative easing

Marché : Carmignac pointe les limites du quantitative easing

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vigoureusement confirmé hier par Mario Draghi, le 'quantitative easing' de la BCE a vocation à soutenir les marchés actions et traduit la volonté générale des banques centrales de soutenir l'économie via l'injection massive de liquidités. Avec cependant des résultats limités, souligne à juste titre Carmignac.

Lors de la conférence de presse qu'il a organisée hier, le gestionnaire d'actifs fait notamment valoir que si le 'QE' de la Fed a bien fonctionné, à tout le moins au début du processus, c'est peut-être aussi parce que le cycle économique s'était déjà retourné à la hausse.

De son point de vue, et la forte hausse des places européennes depuis hier tend à lui donner raison, les marchés actions sont aujourd'hui littéralement 'shootés' au(x) 'QE', par-delà des fondamentaux qui restent fragiles et des résultats somme toute limités.

De fait, les politiques monétaires accommodantes ont échoué à réduire le surendettement global et ne sont pas davantage parvenues à éviter la baisse tendancielle du taux de croissance mondiale, comme le prouve notamment le ralentissement chinois, lequel suscite actuellement bien des inquiétudes.

Carmignac souligne par ailleurs que le 'QE' n'a pas supprimé les pressions déflationnistes, un constat valable à la fois pour les Etats-Unis, la zone euro, la Grande-Bretagne et le Japon. Enfin, il n'améliore plus la profitabilité opérationnelle des entreprises.

'Une confirmation de la faiblesse conjoncturelle générale déclencherait une réponse forte des banques centrales', anticipe le gérant. Et si Mario Draghi paraît abonder dans ce sens, se disant prêt à redoubler d'efforts pour éviter un 'enlisement' de l'eurozone, force est d'amettre que 'la succession des 'QE' leur fait perdre leur efficacité économique'.

Indiscutablement, l'assouplissement quantitatif, qui ne peut de surcroît qu'être temporaire, ne résout pas tout : les Etats doivent aussi procéder à des réformes structurelles souvent impopulaires, douloureuses, mais essentielles dans un contexte macroéconomique incertain...

(G.D.)


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI