Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Carlsberg maintient ses prévisions malgré un semestre décevant

Marché : Carlsberg maintient ses prévisions malgré un semestre décevant

Marché : Des résultats semestriels inférieurs aux attentes pour CarlsbergMarché : Des résultats semestriels inférieurs aux attentes pour Carlsberg

COPENHAGUE (Reuters) - Le brasseur danois Carlsberg a publié mercredi des résultats semestriels inférieurs aux attentes tout en maintenant ses prévisions pour l'ensemble de l'année en s'appuyant sur sa stratégie de réduction des coûts.

Le bénéfice d'exploitation avant exceptionnels du premier semestre s'est établi à 3,448 milliards de couronnes (463 millions d'euros), en baisse de 4% sur un an, alors que le consensus Reuters le donnait à 3,584 milliards de couronnes.

Le chiffre d'affaires a atteint 31,2 milliards de couronnes alors que les analystes attendaient 31,8 milliards.

Les ventes en volumes de Carlsberg ont diminué de 1% en raison de mauvaises performances en Grande-Bretagne, en Pologne et en Europe orientale, mais la croissance organique du chiffre d'affaires a atteint 4%.

"La nouvelle stratégie consistant à trouver un équilibre entre la croissance des volumes et la création de valeur porte déjà ses fruits", a commenté Morten Imsgard, analyste de Sydbank.

Pour l'ensemble de l'année, le groupe danois a réaffirmé prévoir une croissance organique de son bénéfice d'exploitation inférieure à 5%, mais il a révisé à la hausse son estimation de l'impact négatif des effets de change sur ses profits, à environ 600 millions de couronnes contre 550 millions auparavant.

A la Bourse de Copenhague, l'action Carlsberg perdait 4,27% à 650 couronnes à 7h55 GMT, l'une des plus fortes baisses de l'indice européen Stoxx 600, alors en recul de 0,3%.

Les analystes de Citi disent s'attendre à ce que la nouvelle prévision du poids des effets de change sur les profits conduise à une révision en légère baisse du consensus de marché.

De son côté, Bryan Garnier a revu son opinion sur la valeur à "vendre" contre "neutre", expliquant que "les résultats semestriels légèrement inférieurs aux attentes et l'absence de relèvement des prévisions de bénéfice ont des implications pour nos estimations et le consensus".

(Nikolaj Skydsgaard; Bertrand Boucey et Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...