Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Boude le blocage aux USA et les prévisions du FMI

Marché : Boude le blocage aux USA et les prévisions du FMI

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les investisseurs voudraient que l'impasse politique aux Etats-Unis trouve une issue rapide, pour passer à autre chose. Les nouvelles prévisions du FMI n'enthousiasment pas non plus.

Londres perd 0,8%, Paris 0,7%, Bruxelles, Lisbonne et Zurich 0,5%, Amsterdam et Madrid 0,4%, Francfort 0,2%, Milan 0,1%. Wall Street navigue une fois de plus dans le rouge.

Le FMI anticipe une croissance mondiale de 2,9% cette année et 3,6% pour 2014. 'La croissance mondiale pourrait n'atteindre qu'un peu plus de 3% par an à moyen terme, au lieu de repasser au-dessus de 4%', a indiqué l'institution.

L'impasse politique aux Etats-Unis a conduit à l'annulation de la publication de la balance commerciale américaine pour août, dont le déficit était attendu en hausse à 39,3 milliards de dollars. Alcoa ouvrira comme d'habitude le bal des résultats ce soir.

Alors que le marché ne les attendait qu'en retrait de l'ordre de 1%, les commandes à l'industrie allemande ont diminué de 0,3% en août 2013 par rapport à juillet, après une baisse de 1,9% entre juin et juillet.L'excédent commercial de l'Allemagne s'est accru pour sa part au mois d'août en rythme séquentiel, à 15,6 milliards d'euros, selon des données corrigées de variations saisonnières et calendaires de l'office fédéral de la statistique.

En outre, le déficit commercial de la France se réduit légèrement pour s'établir à -4,9 milliards d'euros sur le mois d'août, contre -5,1 milliards en juillet, d'après l'administration des douanes.Le déficit budgétaire de l'Etat français s'est quant à lui réduit fin août, notamment du fait de la progression des recettes fiscales, selon le Ministère du Budget.A la fin du mois d'août, le solde général d'exécution s'établissait à -93,6 milliards d'euros, contre -97,7 milliards d'euros à la fin août 2012.

'Dans un contexte de compte à rebours aux USA, la volatilité risque d'être gênante toute la semaine', souligne Barclays Bourse. 'Les volumes actuels sont anémiques car beaucoup d'investisseurs désertent depuis quelques jours les marchés dans la mesure où le blocage au Parlement américain crée un climat d'incertitude', ajoutent les gérants.

'En même temps, les conséquences d'une cessation des paiements aux États-Unis seraient telles que personne n'ose imaginer qu'aucun accord ne puisse être trouvé d'ici le 17 octobre ou au plus tard le 30 octobre', renchérissent-ils.

Sur le front des valeurs, ABB avance de 0,1% à 21 francs suisses, alors que Morgan Stanley est passé de 'sous-pondérer' à 'pondérer en ligne' sur la valeur, relevant l'objectif de cours à 21 francs suisses, contre 20,30 francs suisses précédemment. Le groupe a par ailleurs signé un accord prévoyant la cession de l'activité de groupes électrogènes de sa filiale américaine Baldor Electric, basée dans l'Arkansas, au groupe américain Generac Holdings. Les termes financiers de l'opération n'ont pas été révélés.

Thomas Schmall, le président de la filiale brésilienne de Volkswagen (-0,3% à 169,8 euros), a annoncé lors d'une rencontre officielle avec la présidente du pays, Dilma Roussef, que le groupe va produire des voitures Golf dans ses usines locales.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...