Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : BHP scinde des actifs, déçoit sur le rachat d'actions

Marché : BHP scinde des actifs, déçoit sur le rachat d'actions

Marché : BHP Billiton va scinder des actifs, semestre moins bien que prévuMarché : BHP Billiton va scinder des actifs, semestre moins bien que prévu

par Sonali Paul

MELBOURNE (Reuters) - BHP Billiton va créer une nouvelle entité indépendante de quelque 16 milliards de dollars, essentiellement via la scission d'actifs hérités de la fusion avec Billiton, afin de se concentrer sur ses activités les plus rentables.

Mais le géant minier anglo-australien n'a pas annoncé de rachats d'actions, ce qui a déçu les investisseurs qui tablaient sur la distribution d'environ cinq milliards de dollars.

Vers 10h10 GMT, le titre perdait 4,1% en Bourse de Londres, accusant le plus net recul de l'indice paneuropéen Eurofirst 300 et tirant vers le bas l'indice regroupant les valeurs européennes liées aux matières premières (-1,23%), un des deux seuls compartiments dans le rouge à ce stade.

Andrew Mackenzie, directeur général du groupe depuis un peu plus d'un an, a déclaré que la simplification très attendue de BHP Billiton autour de ses "quatre piliers" que sont le minerai de fer, le cuivre, le pétrole et le charbon aurait un impact positif sur la croissance des cashflows et des rendements.

"En nous focalisant sur ce que nous faisons de mieux, le développement et l'exploitation de bassins de taille significative, nous pouvons encore améliorer notre productivité, plus rapidement et plus sûrement", dit-il dans un communiqué.

La nouvelle entité, qui doit encore recevoir un nom, regroupera notamment les actifs de BHP Billiton dans l'aluminium, le manganèse, le nickel de Cerro Matoso en Colombie, le charbon d'Afrique du Sud et certains gisements de charbon pour la métallurgie en Australie, ainsi que la mine d'argent, de plomb et de zinc australienne de Cannington.

"C'est probablement un meilleur mix d'actifs que nous ne pensions au départ. BHP a ajouté Cerro Matoso, qui est un mine de nickel meilleure que sa division Nickel West, et Illawara Coal", estime David Radclyffe, analyste chez CLSA à Sydney.

BHP a également annoncé un bénéfice courant du groupe au second semestre 2013-2014, calculé par Reuters à partir de chiffres annuels, en hausse de 8%, à 5,69 milliards de dollars (4,26 milliards d'euros), en retrait par rapport au consensus Thomson Reuters Starmine SmartEstimate de 5,94 milliards.

UNE NOUVELLE SOCIÉTÉ "INTÉRESSANTE"

Les investisseurs estiment que le recul du titre est excessif. "Certains investisseurs peuvent être déçus faute d'annonce sur le dividende exceptionnel ou le rachat d'actions", dit Albert Minassian, analyste d'Investec à Londres. "Mais si le groupe a une annonce plus importante à faire sur la scission, cela n'avait pas de sens d'annoncer les deux en même temps."

La nouvelle entité sera basée à Perth et cotée en Australie, avec une deuxième cotation en Afrique du Sud. Les actionnaires de BHP Billiton Ltd et de Billiton Plc recevront des actions de la nouvelle société au prorata de leur participation.

BHP n'a pas donné de valeur pour la nouvelle entité mais selon trois analystes, elle pourrait valoir entre 15 et 17 milliards de dollars.

Le groupe a indiqué que la nouvelle société avait réalisé une marge bénéficiaire de 21% sur l'année fiscal 2014 et porterait une "dette minimale" afin de pouvoir bénéficier d'une note de crédit non spéculative.

"Il semble que ce soit une société intéressante et, vue sa taille et l'éventail de ses actifs, elle sera bien reçue", estime Brenton Saunders, gérant de portefeuille basé à Sydney chez BT Investment Management, qui possède des titres BHP.

Elle sera dirigée par le directeur financier de BHP Billiton Graham Kerry, et Brendan Harris, le responsable des relations avec les investisseurs de BHP, en sera le directeur financier.

Les activités australiennes Nickel West de BHP ne sont pas concernées par la scission et le processus de cession de cet actif se poursuit, a déclaré Andrew Mackenzie.

(Sonali Paul et Sylvia Antonioli, Benoît Van Overstraeten et Juliette Rouillon pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...