Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Balfour Beatty rejette une 3e offre de Carillion

Marché : Balfour Beatty rejette une 3e offre de Carillion

Marché : Balfour Beatty rejette une 3e offre de CarillionMarché : Balfour Beatty rejette une 3e offre de Carillion

LONDRES (Reuters) - Le groupe britannique de construction et d'ingénierie Balfour Beatty a rejeté mercredi la troisième offre de fusion présentée par son concurrent Carillion, en expliquant que sa stratégie de redressement, qui prévoit la vente de sa filiale américaine, offrait de meilleures perspectives à ses actionnaires.

Carillion avait dévoilé mardi cette nouvelle proposition, qui valorise Balfour Beatty 2,1 milliards de livres (2,625 milliards d'euros), soit 200 millions de plus que la précédente, et vise à créer un géant britannique du secteur avec 80.000 salariés dans le monde.

Les deux parties ont dit avoir consulté les principaux actionnaires de Balfour Beatty.

Alors que des analystes et un investisseur avaient déclaré mardi à Reuters s'attendre à ce que Balfour finisse par engager des discussions avec Carillion, le groupe a déclaré mercredi que son conseil d'administration avait rejeté la nouvelle offre à l'unanimité.

A la Bourse de Londres, l'action Balfour Beatty perdait près de 7% à 238,38 pence à 10h30 GMT, la plus forte baisse de l'indice FTSE-250. Carillion perdait 2,82% au même moment.

"Il semble de plus en plus probable que Balfour Beatty laisse passer une opportunité, pour ce que l'on en sait. Le cours va sans doute s'en ressentir pendant les mois à venir", a commenté Stephen Rawlinson, analyste de Whitman Howard.

Balfour Beatty, affaibli ces 18 derniers mois par une série d'avertissements sur ses résultats et le départ de son directeur général, Andrew McNaughton, assure rester concentré sur sa stratégie d'indépendance, qui prévoit la vente de sa filiale américaine Parsons Brinckerhoff.

Cette cession devrait permettre au groupe de distribuer 200 millions de livres à ses actionnaires.

(Li-mei Hoang,; Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI