Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Aurel BGC reste optimiste sur l'emploi américain

Marché : Aurel BGC reste optimiste sur l'emploi américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - Principal indicateur macroéconomique du jour et même de la semaine, les chiffres mensuels de l'emploi américain seront dévoilés ce vendredi en début d'après-midi.

Ceux-ci seront publiés alors que les derniers indicateurs en provenance de la première économie mondiale se sont révélés globalement décevants. D'une façon générale, Aurel BGC pointe le recul de l'activité dans l'industrie manufacturière, pénalisée par une demande mondiale faible, la chute d'activité dans le secteur énergétique et la faiblesse de l'investissement des entreprises en période d'incertitude.

Pour autant, 'l'économie américaine montre des signes de résistance, grâce à la solidité de la consommation des ménages', souligne le bureau d'études, selon lequel, 'face aux 'vents contraires', la solidité de cette principale composante de la demande intérieure permet aux chefs d'entreprises de rester optimistes sur l'évolution de leur activité dans les prochains mois'.

Prélude habituel aux chiffres de l'emploi américain, les résultats de la dernière enquête ADP sur l'emploi privé ont fait état de 214.000 créations de postes dans ce secteur, après 193.000 en janvier(chiffre révisé de 205.000) et contre une prévision moyenne des économistes de 190.000. Des chiffres encourageants donc, alors que ceux de l'emploi américain au titre du mois de janvier avaient déçu, avec 'seulement' 151.000 nouveaux postes, contre 280.000 en novembre et 262.000 le mois suivant.

Reste que, d'après Aurel BGC, 'la dégradation des résultats des enquêtes et le tassement de la croissance au dernier trimestre 2015 devraient se traduire par des créations d'emplois nettement moins fortes', d'autant que le secteur énergétique est actuellement confronté à une nette contraction de son activité, ce qui risque fort de peser sur les données de février.

Au bout du compte, l'intermédiaire dit rester 'sur l'idée de créations d'emploi moins fortes en février, significativement inférieures aux attentes, mais avec un taux de chômage qui resterait bas (stable à 4,9%)', aussi la situation ne serait-elle pas préoccupante. Verdict dans moins de trois heures.


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI