Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Attend calmement un accord politique aux Etats-Unis

Marché : Attend calmement un accord politique aux Etats-Unis

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les places boursières européennes n'ont pas cédé à la panique ce mardi, suspendues aux lèvres des responsables politiques américains.

Francfort et Bruxelles avancent de 0,7%, Paris de 1%, Madrid de 1,2%, Milan de 1,9%, Zurich et Amsterdam grappillent 0,2%, tandis que Lisbonne gravite à l'équilibre. Wall Street évolue en territoire positif.

L'expansion du secteur manufacturier a, contre toute attente, légèrement accéléré en septembre aux Etats-Unis, à en croire l'indice des directeurs d'achats de l'Institute for Supply Management (ISM).L'indice manufacturier s'est accru à 56,2 contre 55,7 le mois précédent, alors que les économistes attendaient une baisse vers 55 environ.

Les dépenses de construction pour août n'ont quant à elles pas été dévoilées, en raison de l'impasse politique outre-Atlantique ayant conduit à la fermeture de services administratifs.

En effet, “le Sénat des Etats-Unis ne s'est pas entendu hier, le gouvernement américain a donc demandé à ses agences administratives de ne pas ouvrir ce matin', souligne Vincent Ganne, analyste DailyFX pour FXCM. Il ajoute que 'chaque jour de fermeture représente un coût pour le budget des Etats-Unis, un coût dont le gouvernement américain se serait bien passé à quelques jours de l'atteinte du plafond de la dette publique aux Etats-Unis'.

'L'incapacité du gouvernement à trouver une solution laisse entrevoir un débat tout aussi difficile sur le relèvement du plafond de la dette', s'inquiète Saxo Banque. 'Si aucune solution n'est trouvée pour relever le plafond de la dette avant le 17 octobre, les Etats-Unis pourraient se voir en défaut de paiement', renchérit Vincent Pellizzari, trader chez RTFX.

'En outre, les opérateurs restent dans l'incertitude quant à l'évolution de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine', précise Saxo Banque. Selon les spécialistes, le rapport sur l'emploi et le chômage aux Etats-Unis, qui sera publié vendredi, devrait permettre aux investisseurs de mesurer la reprise économique et les aiguiller sur les décisions à venir de la Fed.

Par ailleurs, les opérateurs restent vigilants sur la situation en Italie. En effet, Saxo Banque rappelle que Silvio Berlusconi a décidé de retirer ses ministres du gouvernement pour faire pression sur le Sénat.

Données dévoilées ce matin, le secteur manufacturier de la zone euro enregistre un troisième mois consécutif de croissance en septembre.A 51,1, en légère baisse par rapport à août (51,4), l'indice PMI final Markit du secteur signale un taux d'expansion modéré, conforme à sa dernière estimation flash.

Le taux de chômage corrigé des variations saisonnières dans la zone euro s'est établi à 12% en août 2013, stable par rapport à juillet, d'après les données d'Eurostat.

En revanche, le nombre de demandeurs d'emploi en Allemagne a augmenté de 25.000 au mois de septembre en rythme séquentiel, selon des données corrigées de variations saisonnières de l'agence fédérale du travail.

Sur le front des valeurs, Unilever perd 3,7% à 2351 pence, après avoir averti ce matin “d'un affaiblissement de la croissance dans nombre de pays émergents au troisième trimestre”, ce qui pèsera sur la progression de ses ventes.

Osram avance de 0,4% à 34,8 euros, suite à l'annonce hier soir de mesures de restructuration conduisant à la suppression de 900 postes au total.

Wolseley gagne 2,6% à 3279 pence, après avoir dévoilé des résultats annuels en progression, portés par les performances réalisées aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI