Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Allergan envisage de se scinder en deux

Marché : Allergan envisage de se scinder en deux

Marché : Allergan envisage de se scinder en deuxMarché : Allergan envisage de se scinder en deux

par Greg Roumeliotis

(Reuters) - Allergan, le fabricant du Botox, envisage de se scinder en deux, quelques mois seulement après l'annonce de sa fusion avec le groupe pharmaceutique américain Actavis, a dit à Reuters une source proche du dossier.

Allergan envisage de conserver ses médicaments sous marque et de céder une partie voire le totalité de ses génériques, a précisé la source qui a requis l'anonymat.

Les grands groupes pharmaceutiques cherchent à se réorganiser en se consacrant à un nombre limité de produits phares tandis que les laboratoires de spécialités et les génériqueurs de plus petite taille cherchent à se développer.

Abbott Laboratories a cédé l'année dernière ses traitements de spécialité et ses génériques dans les pays développés à Mylan et l'allemand Bayer a acquis la division grand public de l'américain Merck pour 14,2 milliards de dollars.

GlaxoSmithKline a aussi procédé à un échange d'actifs, d'une valeur de quelque 20 milliards de dollars, avec Novartis qui a par ailleurs cédé sa division de santé animale à Eli Lilly pour 5,4 milliards de dollars.

Le titre Allergan était en hausse de 4,7% à Wall Street dans les échanges d'après Bourse vendredi à 308,21 dollars.

Les médicaments sous marque d'Allergan regroupent notamment le Botox et le traitement de la maladie d'Alzheimer Namenda tandis que ses activités génériques représentent près d'un tiers de ses facturations.

S'appuyant sur des sources proches du dossier, Bloomberg avait initialement rapporté ce projet de scission en disant que les discussions étaient encore en cours et qu'il n'était pas certain qu'elles aboutissent.

Aucun représentant d'Allergan n'a pu être joint pour un commentaire.

Actavis avait surenchéri en novembre sur l'OPA hostile de Valeant Pharmaceuticals International et de l'investisseur activiste William Ackman pour s'assurer le contrôle d'Allergan, leur fusion créant un groupe totalisant 121 milliards de dollars de facturations.

(Marc Joanny pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...