Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Accentue ses pertes après l'indice ISM

Marché : Accentue ses pertes après l'indice ISM

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens ont brusquement accentué leurs pertes en milieu d'après-midi, à l'annonce d'une chute bien plus forte que prévu de l'indice ISM manufacturier américain, qui s'ajoute à l'angoisse ambiante concernant les pays émergents.

Milan s'affaisse donc de 2%, devant Madrid (-1,5%), Francfort (-1,2%), et Bruxelles (-1,1%), tandis que Lisbonne tombe de 0,9%, Paris de 0,8%, Amsterdam de 0,6%, Londres et Zurich de 0,6%. A Wall Street le Dow Jones dévisse de 1% et le Nasdaq, de 1,2%.

L'expansion du secteur manufacturier a décéléré brutalement aux Etats-Unis en janvier, à en croire l'indice ISM qui a chuté à 51,3 contre 56,5 le mois précédent, alors que les économistes et les analystes l'attendaient autour de 56,2.

'De nombreux panelistes ont cité les conditions météo comme facteur négatif sur leur activité', temporise l'ISM. Néanmoins, la chute de la composante des nouvelles commandes s'avère particulièrement brutale, donnant ainsi un signal inquiétant pour l'avenir.

Ce signal intervient alors que l'hypothèse d'un ralentissement de la croissance mondiale a été confortée par un recul de l'indice PMI manufacturier officiel chinois à 50,5, un plus bas depuis six mois.

'Comme environ 12 milliards de dollars d'argent étranger ont quitté les marchés actions des économies émergentes le mois dernier, la possibilité d'une contagion rôde et affecte le sentiment sur les actifs à risque', souligne plus largement Brenda Kelly, stratégiste chez IG.

Ces mauvaises nouvelles des Etats-Unis et des pays émergents éclipsent l'indice PMI final pour l'industrie manufacturière de la zone euro qui, à 54,0 en janvier (contre 53,9 en estimation flash), signale la plus forte expansion du secteur depuis mai 2011.

La reprise s'étend à la Grèce, dont l'indice repasse en territoire positif pour la première fois depuis août 2009. Elle est menée par l'Allemagne qui enregistre sa plus forte expansion depuis 32 mois, et les taux de croissance restent élevés aux Pays-Bas et en Autriche.

'Les tensions sur les prix, et les risques de déflation resteront sans nul doute l'une des principales préoccupations de la BCE, les hausses des prix des achats et des prix de vente ralentissant en janvier', note cependant Chris Williamson, chief economist à Markit.

Côté valeurs européennes, Ryanair progresse de 5,9% à 6,7 euros à Londres, la compagnie aérienne irlandaise à bas coûts ayant rassuré au niveau de son objectif de profit annuel, malgré l'annonce d'une perte nette sur son troisième trimestre comptable.

Royal Dutch Shell cède 0,8% à 25,4 euros à Amsterdam, affectée par une note de HSBC qui dégrade sa recommandation de 'surpondérer' à 'neutre', après la vigueur récente des actions de la 'major' pétrolière anglo-néerlandaise.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...