Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : ABN Amro va verser 480 millions d'euros pour échapper à des poursuites pour blanchiment

lundi 19 avril 2021 à 08h15
Marché : ABN Amro va verser 480 millions d'euros pour échapper à des poursuites pour blanchiment

par Anthony Deutsch et Bart H. Meijer

AMSTERDAM (Reuters) - La banque ABN Amro a annoncé lundi qu'elle verserait une amende de 480 millions d'euros pour mettre un terme à des poursuites pénales ouvertes par le ministère public néerlandais qui l'accusait de blanchiment d'argent.

Dans un communiqué, la banque précise qu'elle s'acquittera d'une somme de 300 millions d'euros et d'une autre de 180 millions en raison de "la gravité, de l'ampleur et de la durée des failles identifiées" dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d'argent. Elle ajoute que cette amende aura un impact sur les résultats du premier trimestre.

Le parquet, pour sa part, a indiqué dans un communiqué qu'une enquête était en cours et que trois anciens membres du conseil d'administration de la banque, non nommés, avaient été identifiés comme des suspects.

Danske Bank de son côté a annoncé lundi la démission de son directeur général Chris Vogelzang, qui avait siégé au conseil d'administration d'ABN Amro, ce dernier étant la cible d'une enquête pour blanchiment aux Pays-Bas.

Il sera remplacé avec effet immédiat par Carsten Egeriis, le directeur des risques de la banque, a déclaré Danske Bank.

Chris Vogelzang se dit surpris par la décision des autorités néerlandaises, soulignant que son statut de suspect ne déboucherait pas nécessairement sur des poursuites.

"Au regard de la situation particulière dans laquelle se trouve Danske Bank et de l'enquête sur la banque (...) je ne veux pas que les spéculations sur ma personne entravent la poursuite du développement de Danske Bank", a-t-il cependant ajouté.

Chris Vogelzang a pris les rênes de Danske Bank en 2019 à la suite d'un vaste scandale de blanchiment portant sur quelque 200 milliards d'euros de transactions suspectes réalisées via la filiale en Estonie de la banque entre 2007 et 2015.

Des enquêtes à ce sujet ont été ouvertes par les autorités danoises, américaines, estoniennes et françaises.

Gerrit Zalm, membre du conseil d'administration de Danske Bank et ancien patron de Chris Vogelzang chez ABN Amro, a également démissionné, a indiqué la banque lundi.

La procédure contre ABN Amro a été ouverte en 2019 lorsque la justice néerlandaise a accusé l'établissement bancaire, l'une des trois principales banques des Pays-Bas, de négligence pour s'être abstenue d'identifier des actes répréhensibles commis pendant des années par certains de ses clients.

La banque néerlandaise ING s'est acquittée en 2018 d'une amende record de 775 millions d'euros pour clore une affaire similaire.

"Ce règlement marque la fin d'un épisode douloureux et décevant pour ABN Amro", a souligné le directeur général de la banque, Robert Swaak.

"Les leçons que nous avons tirées de cette expérience nous motivent dans nos efforts continus (...) pour parvenir à une société plus sûre et à un système financier qui réponde aux normes d'intégrité les plus élevées", a-t-il ajouté.

ABN a exprimé ses regrets dans cette affaire, reconnaissant n'"avoir pas rempli sa mission de contrôle visant à lutter contre le blanchiment d'argent".

Le titre ABN Amro gagnait 1,8% environ une heure après les premiers échanges à la Bourse d'Amsterdam tandis que Danske Bank cédait 1,4%.

(Anthony Deutsch, avec Nikolaj Skydsgaard; version française Nicolas Delame et Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2021 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.10 % vs +35.71 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat