Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : À la conquête de nouveaux records absolus

Marché : À la conquête de nouveaux records absolus

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices US sont repartis à la conquête de nouveaux records absolus... mais n'y sont pas parvenus : le 'S&P' grappille +0,24% à 2.131Pts et se contente d'inscrire un nouveau zénith de clôture.

Ce qui est le plus troublant, c'est l'apparent biais haussier qui s'inscrit en fait dans un contexte de 'camisole algorithmique'.

Le Dow Jones (stable à la clôture) évolue depuis lundi 17H sans désemparer entre 18.270 et 18.350... mais 95% des échanges se sont effectués en réalité entre 18.280 et 18.340, soit un corridor de 60Pts, ou 0,33% d'amplitude.
Même scénario pour le 'S&P' avec 24 heures de transactions (prises dans la continuité) toutes entières inscrites entre 2.125 et 2.135 (soit là encore moins de 0,4% de variation en 4 séances).

Compte tenu des 'minutes' de la FED dévoilées mercredi soir, de la déferlante de statistiques publiées ce jeudi, des fluctuations spectaculaires du Dollar à la hausse depuis lundi, de la tension des taux longs au-delà des 2,25%, une telle stabilité est surnaturelle... à moins d'être parfaitement orchestrée.

C'est très certainement le cas, et l'alignement de records, jour après jour semble moins avoir pour vocation d'envoyer Wall Street dans la stratosphère que d'écraser la volatilité, ce qui permet aux institutionnels d'engranger une véritable rente via la baisse permanente du 'VIX' (-6% ce soir pour un score de 12,1, presque un plancher historique... alors que les cours du 'S&P' n'ont pratiquement pas bougé).

S'agissant des indicateurs, ils ont été majoritairement négatifs ce jeudi aux Etats Unis.
Le Département du Travail a comptabilisé 274.000 nouveaux inscrits hebdomadaires au chômage, contre 264.000 au terme de la semaine précédente alors que le consensus anticipait 270.000.

L'indice Philly Fed des conditions d'activité industrielle de la Fed de Philadelphie a également déçu, reculant de 0,8 point en séquentiel à 6,7 points ce mois-ci, contre une hausse autour de 8 points attendue.

De même, les ventes de logements anciens ont baissé de 3,3% le mois dernier aux Etats-Unis pour s'établir à 5,04 millions d'unités en rythme annualisé, alors que les économistes espéraient une petite augmentation, à un peu plus de 5,2 millions.
Ce chiffre apparaît contradictoire en regard de l'envol de +20% des mises en chantier au cours de la même période: l'un des deux ne reflète pas la réalité, mais lequel ?

La seule 'bonne surprise' provient de l'indice des indicateurs avancés qui a augmenté plus que prévu en avril aux Etats Unis, selon le Conference Board. Il a en effet crû de 0,7% à 122,3 points alors que les économistes anticipaient une hausse moyenne de 0,3%.

Les titres qui ont permis au Nasdaq de grimper de +0,34% à 5.091Pts sont Vodaphone +4,2%, Alexion +2,5%, Hewlett Packard +2,3%, Yahoo +2,1%, Amazon +1,9%, Apple +1%.

Le 'S&P' a été soutenu par la parapétrolières (le baril a repris 2,85% à 60,65$ sur le NYMEX): Chesapeake +4%, Cameron et Cimarex +2,9%, Halliburton +2,75%, Anadarko +2,65%, Marathon, Devon et Freeport +2,6%, Diamond Offshore +2,3%.

Parmi les rares replis du jour, Netapp -10,7% (objectifs manqués), Yum Brands -1,5%, Vertex -1,3%, Mc Donald's -0,8%.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...