Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : A conscience du chemin restant à parcourir

Marché : A conscience du chemin restant à parcourir

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les investisseurs ont salué l'attitude raisonnable des deux camps américains qui ont fait un pas l'un vers l'autre mais restent conscients que le film budgétaire n'est pas terminé.

Paris gravite à l'équilibre, Milan grappille 0,1%, Francfort prend 0,3%, Amsterdam 0,5%, Londres 0,9%, Zurich avance de 1,1%, Lisbonne de 1,5%, tandis que Madrid se replie de 0,1% et Bruxelles de 0,5%. Wall Street hésite à prendre une direction.

Pas de quoi enthousiasmer les marchés, le moral des ménages américains ressort en baisse plus forte que prévu en octobre, selon l'estimation préliminaire de l'enquête mensuelle de l'Université du Michigan.

Attendu autour de 77 par les économistes, l'indice de confiance 'UMich' se trouve ramené à 75,2 au titre du mois en cours. Pour rappel, l'indice s'est établi à 77,5 en septembre, à 82,1 en août et à 85,1 en juillet.

Les prix à la production industrielle pour septembre et les ventes de détail pour septembre également, attendus respectivement en hausse de 0,1% et 0,2%, n'ont pas été publiés, pour cause de shutdown. Les stocks des entreprises pour août, attendus en progression de 0,3%, ne sont pas non plus parus.

Sur le plan politique aux Etats-Unis, 'la bonne nouvelle est que Républicains et Démocrates ont décidé de se parler, la mauvaise est qu'il n'y a pas encore d'accord entre les deux parties', résume Aurel BGC, ajoutant que 'le risque extrême de défaut des Etats-Unis après le 17 octobre s'estompe'.

'A moins d'une semaine de l'échéance du 17 octobre au-delà de laquelle la première puissance mondiale risquait le défaut de paiement, les Républicains, majoritaires à la Chambre des représentants, ont proposé de prolonger de quelques semaines l'autorisation d'emprunt du Trésor, indispensable pour assurer le fonctionnement de l'Etat fédéral, en échange de négociations sur le budget', explique Saxo Banque.

'Pour autant, déblocage ne voudra pas forcément dire fin de l'affrontement politique au sujet du plafond de la dette et du budget 2013/2014', prévient Barclays Bourse. 'Ce qui veut dire que pour aller plus haut sur les indices, il faudra que le problème autour de la dette et du budget soit réglé à moyen terme', indiquent les gérants.

Sur le front des valeurs, Richemont grimpe de 1,8% à 92,3 francs suisses, alors que le groupe qui semble plancher sur la rationalisation de son portefeuille de marques, a démenti hier les informations selon lesquelles Net-A-Porter, sa filiale de distribution en ligne de prêt-à-porter 'haut de gamme', faisait partie du lot.

Après avoir lancé des avertissements sur résultats durant l'été, Adidas (+1,2% à 81,6 euros) tente de redorer son blason. Dans une interview donnée au journal économique allemand Handelsblatt, le patron de l'équipementier sportif Herbert Hainer a déclaré qu'il s'attendait, en 2014, 'à une progression significative du chiffre d'affaires'. Il ajoute d'ailleurs qu'une meilleure tendance devrait se faire sentir dès le 4e trimestre 2013.

Volkswagen avance de 0,6% à 175 euros, après avoir indiqué que les livraisons de véhicules de l'ensemble de ses marques ont crû, au mois de septembre, de 7% à 856.900 unités.

Fraport gagne 1,2% à 54,9 euros, après avoir enregistré un nouveau record historique pour le trafic des passagers en septembre.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...