Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : 90% des valeurs du 'S&P' ont fini dans le rouge

Marché : 90% des valeurs du 'S&P' ont fini dans le rouge

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices US ont enregistré leur plus fort repli collectif depuis le 20 juin (le Nasdaq-100 subit son second plus fort repli depuis le 15 avril en terme de volumes) alors que près de 90% des valeurs du 'S&P' ont fini dans le rouge.

Dès 21H20 lundi soir (allocution de John Kerry), Wall Street s'était alarmé du soudain renforcement de la perspective d'une implication militaire US dans le conflit syrien: même si Washington affirme qu'aucune décision dans ce sens n'est arrêtée, les opérateurs ne retiennent que la plus récente déclaration de Chuck Hagel (secrétaire américain à la Défense) informant ses alliés -et surtout Damas- que les forces US se tenaient prête à agir immédiatement au cas où Barack Obama en donnerait l'ordre.

Alors que les pertes s'étaient rapidement stabilisées autour de -1,2% en moyenne et jusqu'à la mi-séance, la glissade a repris en début d'après-midi et le Dow Jones a perdu -1,15% (soit -170 points) pour en terminer sous les 14.800 (à 14.776) pour la 1ère fois depuis le 25 juin dernier.
Le S&P500 a chuté de -1,6% à 1.630,5 (sous sa MM100) et le Nasdaq Composite dévisse de -2,15%, ce qui le fait basculer sous 3.600Pts (à 3.578,5 au final).
Les plus forts replis ont affecté les 2 indices qui ont grimpé en flèche depuis début mars: le Russel-2000 a plongé de -2,4%, le Dow Transport de -2,65%.

Preuve d'une soudaine dissipation du reliquat d'insouciance estivale (la question du 'tappering' plombe ponctuellement l'ambiance depuis 2 mois), le baromètre du stress -le VIX- a bondi de 11,8%, soit +20% en 48H à 16,8.

Mais si le dossier Syrien est le plus 'voyant', les marchés pourraient également s'alarmer des déclarations du secrétaire US au Trésor Jack Lew qui doute que le Congrès trouve un compromis permettant de relever le plafond de la dette publique américaine d'ici la mi-octobre.
Il espère juste que les USA sauront s'épargner un nouveau fiasco parlementaire équivalent à celui de l'été 2011 (lequel avait débouché sur la mise en oeuvre du 'fiscal cliff').

Pour ne rien arranger, le pétrole (WTI) a bondi de 2,8% vers 109$ (renouant avec son zénith annuel) et l'or -qui retrouve son statut de valeur refuge- a passé le cap des 1.420$.

Dans un tel contexte, le hausse de l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board pour août (à 81,5) passe inaperçu (il était attendu en repli à 79,3 après 81 en juillet).

Les indices US ont plombés par le recul de -3,5% des valeurs financières, le Nasdaq a subi l'impact du repli d'AMD -5,3%, Sandisk -4,6%, Micron -4,4%, Amgen -4,2%, Facebook -4,1%, Vertex -3,8%, Celgene -3%, Apple -2,9%, Baidu et Applied Materials -2,8%, eBay -2,7%, Microsoft -2,65%, Yahoo -2,6%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI