Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : 5 heures de stagnation sur les indices US

Marché : 5 heures de stagnation sur les indices US

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street avait entamé la séance sur une petite note de volatilité : après une réaction négative au très mauvais indice de confiance du Conference Board (qui contribue en fait à éloigner la décision d'une hausse de taux), les indices US sont remontés à l'équilibre.

Il s'en est alors suivi une période de stagnation de 5 heures au sein d'un corridor extraordinairement étroit de 50Pts sur le Dow Jones (tout juste 0,25% de volatilité et un gain de +0,4% au final, grâce essentiellement aux +5% de Merck et aux +2% d'IBM qui relève de 18% son dividende).

La même camisole algorithmique a également été appliquée au 'S&P' (+0,29%)... et elle fut encore plus étroite (corridor 2.111/2.115, soit à peine 0,2% de volatilité).

Une telle stabilité est totalement surnaturelle, surtout compte tenu des rumeurs de tensions entre l'Egypte et la Lybie puis de la rechute du Dollar vers 1,0975 contre Euro (ce qui aurait dû soutenir la tendance).

Le Nasdaq était parti pour connaître le même scénario de stagnation mais la diffusion (accidentelle ?) à une heure de la clôture par un agrégateur de données financières des mauvais résultats de Twitter (qui a subi un plongeon de -18%) en a décidé autrement: d'un score de +0,2% à la mi-séance, le Composite a reculé pour céder 0,11% au final.

Selon les données publiées (prématurément), Twitter a réalisé un chiffre d'affaires de 436Mns$ contre un consensus de 457Mns$.

S'il n'y avait pas eu le cas Twitter, rien n'aurait bougé jusqu'à la clôture: une des explications au manque apparent d'initiatives serait que les opérateurs se montrent prudents à la veille du communiqué final de politique monétaire de la Réserve fédérale.

Mais il n'y aura pas de conférence de presse et donc pas de réel enjeu (la FED ne devrait rien communiquer qui inquiète le marché): les opérateurs auraient donc pu se concentrer sur les chiffres du jour -médiocres- ou tenter des paris au sujet de la première estimation du produit intérieur brut du premier trimestre 2015... ou encore jouer l'effet Dollar.

Le billet vert a été affaibli par l'indice de confiance du Conference Board qui chute de plus de 6%, de 101,4 vers 95,2... très loin du consensus, voisin de 102,5.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI