Bourse > Actualités > Points de marché > Marcghés de taux : Peu affectés par les mauvais chiffres US

Marcghés de taux : Peu affectés par les mauvais chiffres US

tradingsat

(CercleFinance.com) - Nette détente des taux longs aux Etats Unis (-0,06% à 1,73%) après la publication d'une chute inattendue de la confiance des consommateurs début avril aux Etats Unis.
Le baromètre de l'université du Michigan plonge de 78,6 vers 72,3 malgré la cascade de records à Wall Street sensé instaurer un sentiment de richesse et une confiance en béton dans l'avenir.

L'autre mauvaise suprise provenait de la baisse suprise des ventes au détail au mois de mars: selon le Département du Commerce les ventes des détaillants ont chuté de -0,4% après une progression de 1% en février (révisé de +1,1%) alors que les économistes anticipaient une petite hausse de l'ordre de 0,1%.

En rythme annuel, c'est-à-dire par rapport à mars 2012, les ventes ressortent en augmentation de 2,8%.

Les ventes de véhicules et de pièces détachées ont diminué de 0,6% le mois dernier, après une hausse de 1,3% le mois précédent.

Hors automobiles et pièces détachées, les ventes au détail ressortent encore en baisse de 0,4%.
Les prix à la production ont également chuté de -0,7% aux Etats UNis, dans le sillage quasi exclusif du prix des carburants: hors alimentation et énergie, les prix ont progressé de +0,2%.

En Europe, et pour la 3ème séance consécutive, c'est le 'grand sommeil': pour résumer la situation, les dettes souveraines à '10 ans' sont littéralement figées sur leurs niveaux de la veille.
Au nord comme au sud, les variations sont absolument nulles.

Aucune réaction à l'allongement de 7 ans du délai de remboursement des plans de sauvetage en faveur de l'Irlande et du Portugal (le '10 ans' voit son rendement fluctuer de... +0,01% à 6,36%).

Aucune réaction à l'annonce d'un alourdissement du déficit de Chypre à 23MdsE contre 17MdsE qui va entrainer -presqu'à coup- sur la ponction confiscatoire de 60% des liquidités présentes sur les comptes des banques chypriotes au-delà des 100.000E (au lieu des 40% estimés initialement).

Aucune réaction non plus au plongeon de l'Or sous les 1.500$ en fin d'après-midi, ce qui a entrainé une chute du compartiment des matières premières (pétrole et cuivre compris).
Une telle correction semble confirmer les anticipations de ralentissement économique en Chine, en Inde et désormais en Russie (anticipation de PIB revu de +3,6% à +2,8% en 2013, du fait justement de la faiblesse des exportations de pétrole, de gaz et autres produits de base).


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI