Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Man propose un dividende bien plus élevé que prévu

Marché : Man propose un dividende bien plus élevé que prévu

tradingsat

par Christiaan Hetzner et Angelika Gruber

FRANCFORT (Reuters) - Le constructeur allemand de poids lourds MAN a proposé lundi à ses actionnaires, parmi lesquels figure Volkswagen, un dividende bien plus élevé que prévu et confirmé vouloir resserrer les liens avec son concurrent Scania.

Volkswagen, actionnaire des deux géants du poids lourds, a tenté un temps de les marier, mais en vain, et les relations entre les deux groupes se sont quelque peu refroidies depuis l'OPA hostile ratée de MAN sur Scania début 2007.

VW est le premier actionnaire de MAN avec une participation de 30%. Il a également une participation de contrôle dans Scania.

MAN a compensé lundi un ensemble de résultats décevants avec des commandes nouvelles plus élevées que prévu, une perspective optimiste pour ses bénéfices et un dividende 2010 porté à deux euros, bien au-delà de ce qu'attendaient les analystes, qui anticipaient 1,40 euro.

Le bénéfice d'exploitation a plus que doublé au quatrième trimestre à 307 millions d'euros, mais il reste en deçà du consensus Reuters qui était de 331 millions. Le bénéfice net annuel, de 722 millions d'euros, est lui largement en dessous des prévisions qui donnaient en moyenne 834 millions.

Le directeur financier Frank Lutz a précisé que MAN anticipait par ailleurs une croissance du chiffre d'affaires annuel de 7 à 10% compte tenu d'un bon démarrage de l'année 2011.

L'action MAN est en hausse de 2,8%, surperformant l'indice européen des biens et services industriels qui prend près de 2%.

"La confiance attestée par le dividende élevé et les commandes nouvelles meilleures que prévu sont, globalement, plus importantes que le bénéfice d'exploitation trimestriel en retrait", dit Marc-René Tonn, analyste de M.M. Warburg.

MAN POSE SES CONDITIONS À UN ACCORD AVEC SCANIA

Des sources proches du dossier ont dit la semaine dernière à Reuters que Scania ferait une offre sur MAN, mais sans doute pas avant le second semestre au plus tôt.

Lors de sa conférence de presse annuelle donnée lundi, MAN a dit que l'une des conditions à un accord avec Scania serait qu'il ait la garantie de contrôler toujours ses marques et ses entreprises, y compris la division Man Diesel & Turbo, qui regroupe tout ce qui n'est pas poids lourds.

MAN et Scania ont déjà un partenariat technologique mais le président du directoire de VW Martin Winterkorn veut aller plus loin, jugeant que de véritables synergies ne pourront être dégagées que par une véritable "alliance", dont la forme reste à déterminer.

Semblant aller dans son sens, MAN précise dans son rapport annuel que "les organes dirigeants (de Scania et de MAN) examinent actuellement les possibilités juridiques d'une nouvelle coopération".

Gregory Schwartz et Wilfrid Exbrayat pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...