Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la mi-séance de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la mi-séance de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la mi-séance de la bourse de parisLes valeurs suivies à la mi-séance de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies, mardi, à la Bourse de Paris où le CAC 40 marque une pause (-0,9% à 3.133,00 points vers 12h20) après avoir gagné près de 11% au cours des cinq dernières séances.

* Les plus fortes baisses du CAC 40 ont subi des dégradations de brokers.

* ESSILOR perd 3,37% à 51,68 euros, Morgan Stanley étant passé de surpondérer à pondération en ligne avec un objectif de cours ramené de 54 à 45 euros, pour tenir compte d'une valorisation élevée au regard de la dégradation de la conjoncture et d'une possible récession.

* STMICROLECTRONICS cède 3,81% à 5,23 euros. ING a abaissé son objectif de cours de 6,3 à 5,5 euros et reste à conserver.

* ACCOR (-3,62%) accuse la troisième plus forte baisse du CAC 40. Barclays, qui se dit prudent sur le secteur hôtelier, a abaissé sa recommandation de pondération en ligne à sous-pondérer.

* Les bancaires résistent. SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (+0,83%) et BNP PARIBAS (+0,97%) sont en tête des hausses du CAC 40. La société de gestion Capital Research & Management a franchi le seuil de 5% du capital de la SocGen, passant de 4,65% à 5,23%.

* CRÉDIT AGRICOLE recule de 0,87%. Philippe Brassac, secrétaire général de la Fédération nationale du Crédit Agricole, a déclaré au journal Les Echos que la banque verte avait l'intention de concentrer ses activités autour des métiers de la banque de détail de proximité.

* EADS gagne 0,21%. Le groupe n'est pas impacté par les difficultés que rencontrent les banques françaises à trouver certains financements en dollars mais est prêt, si besoin, à financer ses ventes dans des proportions raisonnables, a déclaré lundi Louis Gallois, président exécutif de la maison mère de l'avionneur Airbus.

* AREVA perd 2,2%. Le groupe devra sans doute inscrire de nouvelles provisions dans ses comptes pour pouvoir notamment faire face à la baisse des prix des minerais et aux coûts de l'EPR finlandais, déclare le député Marc Goua, rapporteur spécial de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, dans La Tribune mardi.

* EUROFINS (+6,18%) est en tête des hausses du SBF 120, Société générale étant passé de vendre à conserver sur le titre avec un objectif de cours porté de 47 à 57 euros.

Raoul Sachs, édité par Marc Angrand

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI