Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la mi-séance à la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la mi-séance à la bourse de paris

Les valeurs suivies à la mi-séance à la bourse de parisLes valeurs suivies à la mi-séance à la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre, jeudi, à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 accroît ses pertes et cède 1,03% à 3.197,25 points vers 12h50 sur fond de nouveaux signes ralentissement de l'économie chinoise et de divergences entre Européens sur le mécanisme permanent de stabilité financière. L'indice parisien s'était adjugé 15% depuis le 23 septembre.

* Les FINANCIERES, portées ces derniers jours par des espoirs de solution rapide à la crise de la dette souveraine en zone euro, accusent le coup, et pèsent sur la cote, le résultat mitigé de l'adjudication d'obligations du Trésor italien n'ayant pas amélioré le climat.

* BNP PARIBAS (-5,45%) accuse la plus forte baisse du CAC 40, suivie par AXA (-4,44%) et CREDIT AGRICOLE (-4,38%). SOCIETE GENERALE perd 3,26%. DEXIA accuse la plus forte perte du SBF 120 (-5,75%).

* CARREFOUR lâche 4,13%, le groupe de distribution ayant à nouveau lancé un avertissement sur ses résultats 2011 du fait d'une nouvelle dégradation des performances de ses hypermarchés en France.

* A l'inverse CASINO gagne 1,33%. Le groupe a vu sa croissance organique ralentir au troisième trimestre avec la baisse des ventes de ses hypermarchés en France, mais le groupe a confirmé ses objectifs 2011 concernant notamment le renforcement de ses parts de marché dans l'Hexagone et l'amélioration de ses marges chez Franprix-Leader Price.

* ALCATEL-LUCENT (+6,18%) est en tête des hausses du CAC 40 après avoir convenu selon le Financiel Times de céder sa branche centres d'appel pour 1,5 milliard de dollars (environ un milliard d'euros) au fonds d'investissement Permira. Alcatel a refusé de commenter ces informations.

* ARCELORMITTAL perd 2,41%, affecté par les ventes généralisées de valeurs cycliques, les produits de base accusant la plus forte baisse sectorielle en Europe. Par ailleurs, le groupe a décidé de fermer définitivement deux hauts fourneaux situés près de Liège en raison notamment de la détérioration de la situation économique mondiale, ont dit mercredi des responsables syndicaux, confirmant une information du quotidien financier belge L'Echo.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI