Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs du jour, jeudi, à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a fortement rebondi (+2,43% à 3.786,21 points), après avoir perdu 5,8% au cours des six séances précédentes.

* ALSTOM (+5,69% à 39,445 euros) a enregistré la meilleure performance du CAC 40, après avoir perdu plus de 10% depuis mardi dernier. Selon un analyste, le titre avait réagi de façon excessive à la catastrophe nucléaire au Japon et pourrait profiter d'un possible redémarrage du marché des turbines à gaz dans un climat de défiance vis-à-vis de l'énergie nucléaire.

* AXA a rebondi de 4,61% à 13,945 euros, comme les autres assureurs européens, après avoir chuté de près de 12% entre le 8 et le 16 mars. L'indice Stoxx des assureurs européens s'est adjugé 2,79%. Dans une note, UBS estime que les marchés d'actions restent attractifs malgré la crise nucléaire au Japon. La banque estime notamment qu'Axa, tout comme RENAULT (en hausse de 4,35% à 37,57 euros mais toujours en baisse de 9,43% depuis la catastrophe de vendredi), ont été sanctionnés de façon excessive.

* SCHNEIDER a gagné 4,15% à 110,40 euros. Unicredit a relevé sa recommandation de "conserver" à "acheter".

* CREDIT AGRICOLE a fini inchangé (-0,04% à 11,28 euros), seule fausse note du CAC 40 avec ESSILOR INTERNATIONAL (-0,44% à 49,24 euros) et MICHELIN (-0,07% à 56,68 euros). La banque, qui a présenté son nouveau plan stratégique, a déçu le marché en révélant des ambitions de développement pour les quatre prochaines années jugées trop modestes, tout en restant évasive sur des cessions d'actifs.

* MERSEN a terminé sur un gain de 6,13% à 35,67 euros, enregistrant ainsi la plus forte progression de l'indice SBF 120. Natixis Securities conseille désormais d'acheter le titre pour lequel il vise un cours de 37 euros, contre 34 euros auparavant.

* RHODIA (+6,06% à 19,79 euros) a annoncé la levée de la "force majeure" déclarée le 4 février sur certains de ses produits en raison de difficultés d'approvisionnement et a revu à la baisse son impact financier.

* SOITEC, très volatil, a repris 3,88% à 10,045 euros après avoir perdu près de 9% au cours des deux séances précédentes, victime des craintes relatives à des perturbations dans l'approvisionnement en composants électroniques liées à la crise au Japon. Auparavant, le titre avait bondi de près de 20% en trois séances suite à un gros contrat dans l'énergie solaire en Californie.

* LAGARDÈRE (+0,22% à 30 euros) a sous-performé le marché, après le report de son projet d'introduction en Bourse de Canal+ France en raison des événements au Japon et de l'instabilité des marchés financiers.

* BOURBON a fini en recul de 1,4% à 31,61 euros. CM-CIC et Natixis ont abaissé leur objectif de cours au lendemain de la publication des résultats 2010 en forte baisse, en raison notamment de conditions de marché difficiles. Le spécialiste des services maritimes pour l'offshore pétrolier a toutefois estimé que la hausse des prix du pétrole le plaçait désormais dans un environnement plus favorable.

* STALLERGENES a cédé 4,13% à 55,90 euros. Le laboratoire pharmaceutique a dégagé en 2010 un bénéfice net en hausse de 39% mais table sur une stagnation de sa marge opérationnelle cette année en raison d'un ralentissement de la demande de traitements des allergies.

Oddo Securities estime que "l'horizon a besoin d'être dégagé" et a abaissé son objectif de cours de 62 à 59 euros, restant à "alléger" sur le titre.

* PLASTIC OMNIUM a bondi de 17,81% à 51,60 euros. L'équipementier automobile va continuer cette année à cibler ses investissements dans les pays à forte croissance après une année 2010 marquée par un vif rebond du chiffre d'affaires et une marge opérationnelle record.

* GENFIT a pris 5,01% à 4,40 euros, après avoir gagné près de 20% dans les premiers échanges, soutenu par un nouvel accord avec SANOFI-AVENTIS (+2,47% à 47,26 euros), portant sur la recherche et le développement de médicaments visant à traiter différents désordres métaboliques, dont le diabète.

* FONCIERE DES MURS a perdu 0,13% à 22,78 euros, Société générale étant passée à la vente sur le titre, ainsi que sur plusieurs foncières françaises, sur des anticipations de hausse des taux longs.

* MANITOU a chuté de 5,02% à 20,25 euros. Le spécialiste des appareils de manutention estime que la catastrophe japonaise présente un risque important pour son activité et attend d'obtenir des informations concrètes pour en évaluer l'impact, a déclaré à Reuters son directeur général.

Juliette Rouillon et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Pascale Denis

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...