Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en baisse de 0,57% à 4.038,70 points :

* SCHNEIDER ELECTRIC (-3,66% à 117,0 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, affecté par une dépêche de l'agence Bloomberg évoquant un possible rachat de Tyco International, une entreprise basée en Suisse mais cotée à New York.

* SCHNEIDER avec les bancaires, BNP PARIBAS (-1,08% à 54,11 euros) et SOCIETE GENERALE (-1,32% à 47,22 euros), ont été les trois principaux contributeurs à la baisse de l'indice.

* PUBLICIS a perdu 2,65% à 38,57 euros. Sa filiale ZenithOptimedia a abaissé à 4,2% sa prévision de croissance des dépenses publicitaires pour 2011 alors qu'elle tablait en décembre sur une progression de 4,6%. . Le titre pâtit également da la décision d'UBS d'intégrer le titre dans sa liste de valeurs médias à vendre en priorité ("least preferred").

* RENAULT a perdu 2,21% à 38,985 euros. Son directeur général délégué, Patrick Pélata, a présenté sa démission qui a été acceptée par le conseil d'administration du groupe convoqué lundi après la fausse affaire d'espionnage chez le constructeur.

* RENAULT, comme PEUGEOT (-2,02% à 28,12 euros), a aussi été pénalisé par une note de Crédit suisse qui a abaissé son opinion sur le secteur européen de l'automobile, passant de surpondérer à pondération en ligne. Hors CAC, VALEO a lâché 2,48% à 40,035 euros et FAURECIA 1,85% à 25,0 euros.

* EDF (+1,99% à 27,925 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40. Suspendue vendredi, la cotation du groupe d'énergie a repris lundi après l'annonce d'une offre d'EDF en vue du rachat des 50% du capital de sa filiale EDF ENERGIES NOUVELLES qu'il ne détient pas encore, pour un montant de 1,4 à 1,5 milliard d'euros.

EDF ENERGIES NOUVELLES a enregistré de son côté la plus forte hausse du SBF 120 avec un bond de près de 9,74% à 40,21 euros.

* SANOFI-AVENTIS a gagné 1,04% à 51,27 euros après avoir annoncé vendredi soir avoir bouclé l'acquisition de Genzyme à l'issue de la réouverture de son OPE et a précisé que la biotech américaine est désormais une filiale qu'il détient en totalité.

* UBISOFT a progressé de 4,55% à 7,656 euros sur des achats à bon compte, le titre ayant perdu près de 20% depuis la mi-février. Des analystes ont évoqué un entretien du PDG du groupe, Yves Guillemot, dans lequel le dirigeant espère dépasser ses concurrents Electronic Arts et Activision.

* CFAO a gagné 3,12% à 29,255 euros, le titre du groupe spécialisé dans la distribution d'automobile et de produits pharmaceutiques en Afrique ayant été soutenu par l'annonce de l'arrestation de l'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo

* EDENRED (-4,81% à 20,465 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 pour la 2e séance consécutive, le titre ayant perdu son attrait spéculatif après qu'une porte-parole d'Edenred a démenti tout contact et toute discussion avec Compass en vue d'un rapprochement. L'action avait perdu 2,32% vendredi.

* SAFRAN a reculé de 1,75% à 23,595 euros. La Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) enquête sur des soupçons d'espionnage visant Turbomeca, une filiale de Safran dont les réseaux informatiques auraient été "pillés" pendant plusieurs mois, selon Le Monde.

Raoul Sachs, Matthieu Protard et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Gwénaelle Barzic

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...