Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,89% à 3.970,39 points.

* Les financières ont été pénalisées par un retour des craintes entourant la dette souveraine de la zone euro après que le ministre allemand des Finances a pour la première fois officiellement parlé d'une nécessaire restructuration de la dette grecque, provoquant une vive réaction de Lorenzo Bini Smaghi, membre du conseil des gouverneurs de la BCE.

* NATIXIS (-2,7% à 4,029 euros), CRÉDIT AGRICOLE (-2,34% à 11,47 euros), SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (-2,15% à 45,635 euros), AXA (-1,72% à 15,42 euros) et BNP PARIBAS (-1,55% à 52,64 euros) ont fini parmi les plus fortes baisses du CAC 40.

Hors CAC, DEXIA, qui a arrêté une liste de sept candidats à la reprise de sa filiale d'assurance-vie turque, selon Les Echos, a lâché 2,74% à 2,764 euros.

* ALCATEL-LUCENT qui, depuis la publication de ses résultats 2010 le 10 février fait l'objet d'une réappréciation généralisée, a fini en tête des rares hausses du CAC 40 avec un gain de 2,54% à 4,152 euros.

* DANONE a gagné 1,96% à 47,755 euros après avoir confirmé ses objectifs 2011 parallèlement à l'annonce d'une hausse de 19,6% de ses ventes au premier trimestre grâce aux synergies d'intégration d'Unimilk en Russie et aux bonnes performances de ses branches "eaux" et "nutrition infantile".

* SAINT-GOBAIN a perdu 2,22% à 44,57 euros. CA Cheuvreux a retiré le titre de sa "Selected List" (liste de valeurs préférées) après que le titre a surperformé le marché de 13% depuis le début de l'année. Le broker maintient son opinion surperformance avec un objectif de cours de 48 euros qui n'offre plus qu'un potentiel de hausse de 5%.

* ARCELORMITTAL a abandonné 1,27% à 24,48 euros, pénalisé, comme le reste du secteur des produits de base, par la baisse des cours des métaux.

* SANOFI-AVENTIS (-0,51% à 51,17 euros) a annoncé étudier "des solutions alternatives" pour sa division dermatologie aux Etats-Unis.

* CARREFOUR, qui publiait son chiffre d'affaires du premier trimestre après la clôture, a abandonné 1,27% à 31,035 euros. Selon La Tribune, plusieurs actionnaires de la famille Defforey s'opposent au projet de scission des filiales Property et Dia.

* SCHNEIDER ELECTRIC a enregistré sa quatrième séance consécutive de baisse et perdu 2,44% à 110,0 euros, ce qui porte ses pertes cumulées depuis lundi à plus de 9%, le titre ayant souffert des spéculations sur d'une éventuelle offre de rachat de tout ou partie de Tyco International.

* TF1 (-4,19% à 12,35 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120. Des intervenants de marché évoquent des interrogations croissantes sur le chiffre d'affaires. Le groupe a aussi annoncé la cession de sa société de jeux et de paris en ligne SPS à Solfive, tirant ainsi les conséquences des performances décevantes de l'ouverture à la concurrence du marché des paris en ligne.

* CASINO a gagné 1,18% à 70,91 euros. Credit Suisse a relevé son conseil de sous-performance à neutre et porté son objectif de cours de 50 à 70 euros.

* HAULOTTE GROUP a pris 3,91% à 15,15 euros dans un volume étoffé (plus de deux fois la moyenne quotidienne des trois derniers mois), soutenu par l'annonce d'une croissance de 50% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, à 72,1 millions d'euros.

* BOURSE DIRECT a signé la plus forte hausse de la Bourse de Paris et fait un bond de près de 40% à 1,58 euro dans un très gros volume (130 fois sa moyenne habituelle) après l'annonce d'une croissance de 25% de ses ventes au premier trimestre à 8,4 millions d'euros, le marché jouant une reprise de cycle sur le courtage en ligne, selon un trader. BOURSORAMA a progressé de 4,71% à 8,89 euros.

* CEGEDIM a chuté de 8% à 44,42 euros après avoir enregistré une perte en 2010. Natixis a abaissé sont conseil de neutre à alléger.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI