Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a finalement perdu 1,31% à 4.043,13 points, pénalisé, comme les autres places européennes, par le net recul de l'indice ISM des services aux Etats-Unis en avril:

* ALCATEL-LUCENT (-4,63% à 4,138 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 après être tombé en dessous d'un support technique à 4,30 euros. Alcatel, qui publiera ses résultats trimestriels en fin de semaine, reste cependant sur une tendance haussière depuis le 12 avril (+9,91%), soulignent plusieurs analystes techniques.

* LAFARGE a abandonné 3,64% à 45,675 euros à la suite de résultats inférieurs aux attentes de son concurrent Holcim (-4,07%), plombés par la hausse des coûts de l'énergie et des matières premières et par la force du franc suisse.

* AIR LIQUIDE a fini en repli de 2,67% à 96,94 euros dans la sillage des autres groupes chimiques européens, l'indice Stoxx 600 du secteur cédant 2,61%. Le titre a également été pénalisé par des prises de bénéfices après avoir gagné 6,38% au cours des huit séances précédentes.

* ALSTOM s'est replié de 2,49% à 42,625 euros, dans un marché animé, avec plus de 3,5 millions de titres échangés, soit près du double de son volume moyen quotidien des trois derniers mois, après avoir publié des résultats annuels 2010-2011 et un dividende en forte baisse.

* A rebours de tendance, BNP PARIBAS (+1,12% à 54,05 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40. La banque, qui a dépassé les attentes au premier trimestre, estime être capable de dégager de solides performances dans les prochains trimestres et d'absorber d'éventuelles décotes sur la dette souveraine des pays périphériques de la zone euro.

SOCIETE GENERALE, qui publie ses résultats jeudi matin, a cédé 0,11% à 45,52 euros et CREDIT AGRICOLE 0,9% à 11,02 euros.

* SANOFI-AVENTIS a gagné 0,78% à 54,32 euros. Bank of America-Merrill Lynch a relevé sa recommandation de neutre à achat avec un objectif de cours porté de 57 à 62 euros, estimant que le titre reste sous-évalué et dispose de facteurs de progression plus visibles qu'il y a trois mois.

* MICHELIN, seule autre progression du CAC 40 derrière BNP Paribas et Sanofi-Aventis, a fini en hausse de 0,11% à 66,51 euros.

* ILIAD s'est adjugé 2,76% à 89,59 euros, terminant avec la plus forte progression de l'indice SBF 120 à la suite de performances commerciales au premier trimestre nettement meilleures que prévu, notamment en termes de nouveaux abonnés pour la marque Free.

* EDENRED (+2,6% à 20,88 euros) a repris quelques couleurs à la faveur de rachats à bon compte, la valeur ayant reculé de plus de 5% au cours des cinq séances précédentes.

* NRJ GROUP a progressé de 1,6% à 8,24 euros. Le groupe a annoncé une hausse de ses recettes publicitaires en France depuis début avril, après avoir enregistré un bond de son chiffre d'affaires au T1 grâce notamment à son pôle télévision.

CM-CIC a relevé son objectif de cours de 10 à 11 euros et reste à l'achat, soulignant que le chiffre d'affaires est un peu meilleur que prévu et que ses perspectives sont rassurantes.

* VALEO a pris 0,14% à 42,815 euros. Le Fonds stratégique d'investissement (FSI) a pris la défense de la direction de Valeo, accusée par le fonds américain Pardus de ne pas agir avec assez de fermeté pour doper le cours de Bourse de l'équipementier automobile.

* CFAO a abandonné 3,02% à 27,43 euros au lendemain d'un gain de 3,68% et de l'annonce inattendue d'une progression de près de 16% de son chiffre d'affaires au premier trimestre malgré les crises en Afrique et au Moyen Orient et le séisme au Japon.

* NICOX a avancé de 1,14% à 1,777 euro, soutenu par l'annonce d'une forte baisse de ses frais de recherche et d'une contraction de sa trésorerie au premier trimestre 2011. Le groupe était tombé la veille à ses plus bas niveaux depuis huit ans, affecté depuis fin avril par le retrait du dossier du Naproxcinod en Europe.

* BOURSORAMA a accusé une baisse de 2,16% à 9,05 euros, victime de prises de profits, après avoir publié un résultat net part du groupe en hausse de 35% à 11,1 millions d'euros pour le premier trimestre. "La société a annoncé une augmentation des frais généraux liés à des recrutements plus forte que ce que je prévoyais", a commenté Pierre Flabbée de Natixis, qui attendait un résultat net plus élevé, de 12,8 millions.

Juliette Rouillon et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...