Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour, vendredi, à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a terminé pratiquement inchangé à 3.784,80 points (-0,08%) dans une séance une nouvelle fois extrêmement volatile, l'indice phare de la place parisienne ayant gagné jusqu'à 2,09% et perdu jusqu'à 0,33% dans la journée.

Sur la semaine, le CAC 40 a perdu 1,02%.

* LE SECTEUR FINANCIER a lourdement pesé sur la cote européenne, dans le sillage de la chute des banques italiennes et espagnoles, affectées par des déclarations de José Manuel Gonzalez-Paramo, membre du directoire de la Banque centrale européenne, indiquant notamment que la crise de la dette de la zone euro était loin d'être terminée.

En outre, Moody's a abaissé la note affectée à la dette de deux banques irlandaises, en réaction aux propos du gouvernement irlandais, qui disait la semaine dernière vouloir faire supporter leurs pertes par leurs créanciers obligataires.

L'indice Stoxx des bancaires européennes a abandonné 1,55%, tandis que NATIXIS (-3,67% à 3,259 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, devant AXA (-2,45% à 14,515 euros), BNP PARIBAS (-2,13% à 50,19 euros), CREDIT AGRICOLE (-2,04% à 9,669 euros) et SOCIETE GENERALE (-1,78% à 37,775 euros).

* A l'inverse, CAPGEMINI s'est adjugé 3,76% à 38,745 euros, plus forte hausse du CAC 40, porté par des résultats trimestriels meilleurs que prévu de son concurrent américain Accenture, qui a également relevé sa prévision de résultat pour l'ensemble de l'année.

* L'AUTOMOBILE a repris des couleurs, PEUGEOT gagnant 1,74% à 29,87 euros au lendemain d'une baisse de 1,77%, RENAULT 1,24% à 39,165 euros (-1,24% jeudi) et MICHELIN 0,72% à 64,06 euros (-2,15% la veille).

"On est dans un secteur réputé cyclique, qui pourtant résiste extraordinairement bien", note un analyste. "On échappe un peu aux problèmes européens car la croissance du secteur est menée par les Etats-Unis, l'Amérique latine et l'Asie, des marchés qui résistent." L'indice auto européen a terminé en hausse de 1,54%, soit la plus forte hausse sectorielle.

* EADS a avancé de 1,73% à 22,40 euros, soutenu comme la veille par les commandes d'Airbus. LE POINT sur le salon aéronautique du Bourget

* REMY COINTREAU (+2,89% à 56,60 euros) a rebondit sur des rachats à bon compte après avoir cédé 3,49% au cours des deux séances précédentes.

* LAGARDERE (+2,49% à 27,20 euros) a profité d'un relèvement de recommandation de Société générale sur le titre, l'intermédiaire conseillant désormais un achat tactique sur la valeur.

* AIR FRANCE-KLM a progressé de 0,89% à 10,17 euros avec la retombée des cours du pétrole et une note positive de Citi, passée à l'achat sur le titre, pour des raisons de valorisation. Le titre perd néanmoins encore 25,4% depuis le début de l'année. .

Par ailleurs, Alexandre de Juniac, directeur de cabinet de Christine Lagarde, est donné favori pour diriger la filiale Air France lors de la réorganisation du groupe dont Pierre-Henri Gourgeon conservera les rênes, rapporte la Tribune. Une porte-parole d'Air France n'a pas voulu commenter.

* AXWAY (-0,5% à 19,80 euros), l'ancienne division logiciels de Sopra (+2,18% à 60 euros) introduite en Bourse le 14 juin, a annoncé jeudi soir le lancement d'une augmentation de capital de 61,9 millions d'euros.

* GECINA (-1,67% à 94,98 euros) a annoncé l'acquisition auprès du promoteur NEXITY (-0,95% à 31,445 euros) d'une opération de développement en blanc sur le secteur des bureaux pour 69 millions d'euros, et des cessions et projets de cessions d'actifs pour 101 millions d'euros.

Juliette Rouillon et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI