Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) -Les valeurs suivies lundi à la clôture de la Bourse de Paris, où le CAC 40 a perdu 3,0% à 2.940,00 points sur fond d'inquiétudes grandissantes quant à la capacité des Européens à parvenir à un règlement de la crise de la dette en zone euro.

* Non seulement les banques, mais tous les poids lourds de la cote ont pesé sur le CAC 40, le premier contributeur à la baisse ayant été BNP PARIBAS (-5,48% à 26,650 euros), suivi par TOTAL (-1,77% à 32,155 euros), SANOFI, LVMH (-3,34% à 111,400 euros), puis par SOCIÉTÉ GÉNÉRALE,70%, plus forte baisse du CAC 40, à 17,690 euros).

* CRÉDIT AGRICOLE (-0,69% à 4,883 euros) a surperformé son secteur et l'indice CAC 40. Un trader rapporte qu'une réunion investisseurs organisée vendredi en Allemagne par la banque s'est bien passée et qu'une autre est prévue en France. Il ajoute que, dès lors qu'un "défaut organisé" de la Grèce pourrait être absorbé, le cours actuel offrirait une opportunité d'entrée attractif en termes de risque/bénéfice.

* SANOFI a perdu 2,02% à 47,510 euros. Le directeur général de Sanofi a annoncé dans un entretien accordé à Reuters qu'il devrait avoir réglé les problèmes d'approvisionnement en produits Genzyme d'ici mi-2012. Chris Viehbacher a ajouté qu'une grosse acquisition n'était pas sur son écran radar, mais que le groupe pensait consacrer un milliard à deux milliards d'euros par an à des acquisitions.

* STMICROELECTRONICS (-4,22% à 4,765 euros) a accusé la 2e plus forte baisse du CAC. Son PDG Carlo Bozotti a déclaré au Wall Street Journal que le fabricant de semi-conducteurs disposait de capacités financières pour réaliser des acquisitions dans les microprocesseurs ou les capteurs de mouvements si l'occasion se présente.

* MICHELIN a perdu 5,96% à 45,525 euros. Morgan Stanley a abaissé sa recommandation sur le titre de surpondérer à sous-pondérer et abaissé de 30% son estimation de bénéfice par action 2012, afin de prendre en compte les nouvelles estimation, revues à la baisse, pour le marché du pneu.

* ARCELORMITTAL a lâché 4,75% à 12,720 euros, avec son secteur en Europe (-3,96%) Credit Suisse a abaissé son objectif de cours de 49 à 35 dollars.

* SAFRAN a perdu 3,67% à 25,330 euros au premier jour de sa cotation dans le CAC 40, sur des prises de bénéfice. Le titre avait gagné près de 16% depuis le 8 août dans la perspective de son entrée dans l'indice.

* TECHNIP a cédé 3,81% à 65,670 euros, pénalisé comme les autres valeurs pétrolières par la baisse des cours du brut. Le groupe de services pétroliers a annoncé avoir remporté auprès du brésilien Petobras un contrat de fourniture de services d'ingénierie de base et d'avant-projet détaillé pour un nouveau complexe d'engrais.

* AREVA (+13,36% à 23,585 euros) est en tête du SBF 120 après l'annonce largement attendue du retrait de Siemens du nucléaire. Des analystes relativisent la portée de la nouvelle pour Areva et soulignent que le titre est peu liquide. A la mi-journée, il s'échangeait moins de 95.755 titres, près de 2,5 fois son volume moyen quotidien.

Raoul Sachs et Juliette Rouillon, édité par Julien Ponthus

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI