Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 2,42% à 3.229,76 points après avoir perdu jusqu'à plus de 1% dans les premiers échanges.

L'indice phare de la place parisienne, qui a repris 13,3% en six séances, s'est fortement rapproché de sa prochaine résistance technique à 3.300 points, le discours des dirigeants européens sur la recapitalisation des banques rassurant les investisseurs alors que le marché a de plus en plus le sentiment que la gestion de la crise de la dette souveraine s'améliore.

* Les valeurs CYCLIQUES et FINANCIÈRES sont les premiers bénéficiaires de cet environnement.

* ACCOR (+8,28% à 23,085 euros) a signé la meilleure performance du CAC 40, son concurrent Hyatt Hotels group s'étant déclaré très optimiste sur les perspectives de croissance à long terme offertes à son industrie par la Chine, dont Accor entend aussi tirer bénéfice.

* SUEZ ENVIRONNEMENT s'est octroyé 6,06% à 11,465 euros et VEOLIA ENVIRONNEMENT 5,66% à 11,575 euros, les deux groupes ayant franchi à la hausse leur moyenne mobile à 50 jours à respectivement 11,1747 euros et 10,8727 euros.

* Le secteur AUTOMOBILE a poursuivi son rebond entamé le 5 octobre. MICHELIN a avancé de 5,57% à 49,175 euros, FAURECIA de 6,39% à 18,24 euros et VALEO de 3,86% à 35,665 euros. L'indice Stoxx du secteur (+4,04%) a réalisé la plus forte hausse sectorielle portant à 23,55% sa hausse depuis le 4 octobre.

PLASTIC OMNIUM a pris 2,84% à 18,81 euros. L'équipementier a annoncé mercredi le rachat par l'une de ses filiales de deux usines de composants automobiles du groupe Plastal en Pologne représentant un chiffre d'affaires annuel de 60 millions d'euros.

* Les valeurs BANCAIRES ont elles aussi poursuivi leur rebond à la faveur de rachats à bon compte et de discours jugés rassurants sur la recapitalisation des banques.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE s'est adjugé 5,97% à 23,155 euros, BNP PARIBAS 5,7% à 35,35 euros et CRÉDIT AGRICOLE 2,94% à 5,60 euros. L'indice sectoriel Stoxx a progressé de 2,92%, notamment soutenu par les banques grecques (+12,66% après une chute de plus de 22% au cours des deux séances précédentes).

* En revanche, DEXIA (-1,11% à 0,80 euro) a accusé la plus forte baisse du SBF 120. Mardi, Fitch a annoncé avoir abaissé la note à long terme de Dexia Banque Belgique de A+ à A et confirmé la note de Dexia à A+.

Le volet français du plan de démantèlement de Dexia, présenté mercredi en conseil des ministres, prévoit environ 33 milliards d'euros de garanties de financement de l'Etat. La Belgique devra, elle, lever quatre milliards d'euros supplémentaires en 2011 pour financer la reprise de la branche belge du groupe franco-belge.

* ESSILOR a encore reculé de 0,84% à 51 euros, plus forte baisse du CAC. La veille, la valeur avait déjà perdu 3,83%, Morgan Stanley étant passé de surpondérer à pondération en ligne avec un objectif de cours ramené de 54 à 45 euros, pour tenir compte d'une valorisation élevée au regard de la dégradation de la conjoncture et d'une possible récession.

* UBISOFT a bondit de 10,27% à 4,435 euros. L'action est allée chercher sa moyenne mobile à 50 jours, à 4,4096 euros, pour clôturer au-dessus, souligne un analyste graphique.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI