Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies lundi, à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a terminé en recul de 3,16% à 3.242,84 points, victime de prises de profits dans l'attente de détails concernant l'accord européen conclu la semaine dernière et avant le G20 à Cannes jeudi et vendredi.

L'indice phare de la place parisienne a gagné 8,75% sur le mois d'octobre, soit sa meilleure performance mensuelle depuis juillet 2009, après avoir perdu près de 22% au cours des neuf premiers mois de l'année.

Les VALEURS BANCAIRES ont été les principales victimes des prises de bénéfices tandis que les investisseurs s'interrogent de plus en plus sur la mise en oeuvre des mesures annoncées jeudi dernier.

SOCIETE GENERALE a reculé de 9,79% à 21,10 euros, plus forte baisse du CAC 40 après avoir gagné 25% jeudi et vendredi derniers, BNP PARIBAS a perdu 9,63% à 32,85 euros (+21% lors des deux séances précédentes), CREDIT AGRICOLE de 7,86% à 5,676 euros (+26% sur les deux dernières séances). L'indice Stoxx des banques en Europe (-4,73%) a signé l'une des plus fortes baisses sectorielles européennes après avoir pris 9% jeudi et vendredi.

Les CYCLIQUES ont également pâti de prises de profits, accentuées par les inquiétudes sur la croissance. ALSTOM a lâché 7,49% à 27,10 euros, SCHNEIDER 5,92% à 42,65 euros et MICHELIN 5,44% à 52,68 euros. L'indice Stoxx du secteur automobile (-5,08%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe.

GDF SUEZ a perdu 5,72% à 20,515 euros. Les partis politiques belges, qui négocient la formation d'un nouveau gouvernement, se sont mis d'accord dimanche pour fermer sous condition les deux centrales nucléaires encore activité dans le pays.

AREVA a également cédé 4,93% à 21,12 euros.

EDF, indirectement concerné par cette décision puisqu'il détient des droits de "tirage", directement sur 8% de la capacité de production des centrales belges, et indirectement via sa filiale belge SPE des droits sur 7%, a abandonné 2,47% à 21,71 euros après son recul de plus de 5% vendredi.

A rebours de tendance, EADS (+0,09% à 21,37 euros) est la seule composante du CAC à avoir terminé en territoire positif, l'euro repassant sous la barre de 1,40 dollar (-1,49% à 1,3931 dollar).

AIR FRANCE-KLM a chuté de 6,9% à 5,509 euros, sous-performant son secteur en Europe et repassant sous sa moyenne mobile à 50 jours (à 5,7601 euros). Société générale a publié une note de recherche défavorable sur les compagnies aériennes européennes et est passé à la vente sur Air France-KLM.

RUEDUCOMMERCE a bondi de 47,20% à 8,95 euros, plus forte hausse de l'indice CAC Mid & Small. La valeur avait été suspendue de cotation jeudi et vendredi pour l'annonce d'une OPA d'Altarea Cogedim (+0,07% à 129,99 euros) au prix de neuf euros par action.

BELVÉDÈRE s'est octroyé 18,33% à 39,05 euros, le groupe de spiritueux, dont l'acteur américain Bruce Willis détient 2,78%, ayant fait état d'un redressement de sa situation financière au premier semestre.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Juliette Rouillon, édité par Gwénaëlle Barzic

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI