Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs suivies à la clôture de la bourse de parisLes valeurs suivies à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0,69% à 3.066,19 points, après une hausse à l'ouverture. L'inquiétude concernant l'Espagne et l'Italie a repris le dessus, malgré le soulagement lié aux résultats des élections grecques.

* Moteurs du rebond en début de séance, les VALEURS FINANCIÈRES se sont retournées et ont pesé lourdement sur l'indice. BNP PARIBAS (-4,43% à 28,17 euros), SOCIETE GENERALE (-4,30% à 17,015 euros) et CREDIT AGRICOLE (-3,38% à 3,173 euros) ont accusé les plus fortes baisses du CAC 40.

* Les secteurs CYCLIQUES, notamment l'automobile (+1,39%) et les technologiques (+0,94%) ont en revanche été recherchés après leur baisse de la semaine dernière. A Paris, STMICROELECTRONICS notamment, plus forte hausse du CAC 40, a gagné 2,95% à 4,259 euros, et MICHELIN a pris 1,64% à 48,30 euros.

Hors CAC 40, FAURECIA a gagné 4,14% à 12,95 euros et SOITEC a pris 5,98%, plus forte hausse du SBF 120, à 2,855 euros. Des analystes graphiques voient un rebond du titre, jusqu'à la résistance des 3,01 euros.

* EDF a pris 2,80% à 16,695 euros. Exane BNP Paribas est passé de "neutre" à "surperformer" sur la valeur, s'attendant à ce que les tarifs réglementés soient relevés.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT a perdu 2,85% à 9,703 euros. La Caisse des dépôts est prête à reprendre à Veolia une partie de sa participation dans Veolia Transdev, une alternative à l'offre du fonds d'investissement Cube, rapporte la presse.

"L'incertitude s'accroît sur la capacité du groupe à mener cette cession rapidement", commente un analyste.

* CARREFOUR est retombé de 3,17% à 14,03 euros après un gain de 5,92% vendredi. Son nouveau PDG Georges Plassat se donne trois ans pour redresser le groupe à la dérive, avec une priorité au désendettement, à la décentralisation et à la réduction des frais généraux comme des dépenses publicitaires.

Raoul Sachs et Juliette Rouillon, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...