Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance de la bourse de paris

Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance de la bourse de paris

Les valeurs à suivre à la mi-séance de la bourse de parisLes valeurs à suivre à la mi-séance de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs à suivre, mercredi, à la Bourse de Paris où le CAC 40 est en baisse de 0,35% à 3.964,43 points vers 13h.

* Les VALEURS BANCAIRES européennes sont lourdement affectées par la décision de Moody's de dégrader en catégorie spéculative la dette du Portugal, qui relance les craintes de contagion de la crise de la dette souveraine grecque aux autres pays périphériques de la zone euro.

CRÉDIT AGRICOLE (-3,85% à 9,947 euros) accuse la plus forte baisse de l'indice CAC 40, tandis que Natixis perd 2,38% à 3,452 euros, Société générale 2,26% à 40,22 euros et BNP Paribas 1,48% à 52,46 euros.

Hors CAC, la banque franco-belge DEXIA recule de 4,68% à 2,056 euros, plus forte baisse du SBF 120, alors que l'indice Stoxx des bancaires européennes cède 1,82%.

* CARREFOUR retombe de 2,98% à 23,43 euros après sa forte hausse de la veille (+4,52% ) liée à des arbitrage avec Dia, qui faisait son entrée à la Bourse de Madrid. Plusieurs brokers ont ajusté leur objectif de cours pour prendre en compte la scission de Dia.

Abilio Diniz a déclaré au Figaro ne pas avoir rompu le pacte d'actionnaire qui le lie à CASINO (-1,08% à 66,02 euros) en initiant des négociations pour fusionner Grupo Pao de Açucar (GPA) avec la filiale brésilienne de Carrefour.

* A rebours de tendance, ALCATEL-LUCENT (+1,43% à 4,122 euros) est en tête des hausses du CAC 40, reprenant ainsi sa marche en avant entamée le 20 juin après avoir cassé une résistance importante autour de 4,0 euros et dépassé sa moyenne mobile à 50 jours (désormais à 3,9799 euros). Selon des analystes graphiques, la valeur se dirige désormais vers sa prochaine résistance technique, à 4,47 euros.

* SCOR abandonne 3,27% à 18,91 euros après avoir annoncé que le coût des catastrophes naturelles survenues au premier trimestre l'amenait à émettre à hauteur de 75 millions d'euros d'actions afin de renforcer ses capitaux propres, dans le cadre d'un mécanisme automatique de protection.

* NEXITY retombe de 3,58% à 33,65 euros sur des prises de bénéfices au lendemain d'un bond sans explication fondamentale, selon un analyste, de 6,6%.

* INGENICO (+2,17% à 34,40 euros) enregistre la plus forte hausse du SBF 120. Selon des analystes graphiques, le titre pourrait se diriger vers son prochain palier technique important à 35,75 euros avant de s'orienter vers les 37,50 euros (prochaine résistance majeure), sa moyenne mobile à 50 jours (à 32,0576 euros) servant de support à la valeur.

* NEXANS (+1,59% à 65,68 euros) profite de l'initiation de couverture d'UBS sur la valeur avec une recommandation à l'achat alors que la Commission européenne a annoncé avoir adressé une communication des griefs à 12 fabricants de câbles électriques au sujet d'une possible entente sur les marchés des câbles sous-marins et souterrains.

* HIGH CO avance de 4,46% à 8,90 euros après avoir annoncé deux acquisitions majeures en Europe. Selon un analyste, le montant investi est de l'ordre de 8 millions d'euros, soit un peu moins de la moitié de l'enveloppe de 20 millions d'euros prévus pour des acquisitions.

Juliette Rouillon et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Benjamin Mallet

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI