Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la bourse de paris

Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la bourse de paris

Les valeurs à suivre à la mi-séance à la bourse de parisLes valeurs à suivre à la mi-séance à la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre, lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 abandonnait 2,07% à 2.920,16 points à 12h45, imitant les autres marchés européens sur lesquels dominent à nouveau l'aversion au risque et l'inquiétude sur la crise de la dette grecque et le ralentissement de la croissance mondiale.

* Les valeurs FINANCIÈRES sont plombées par une série de mauvaises nouvelles relatives à la crise de la dette souveraine dans la zone euro.

BNP PARIBAS recule de 5,41%, SOCIETE GENERALE de 6,1%, CREDIT AGRICOLE de 4,32% et AXA de 4,04%. L'indice Stoxx des banques lâche 2,68% et celui de l'assurance 2,44%.

De son côté, DEXIA chute de 9,69%, plus forte baisse du SBF 120, Moody's ayant mis les notes de la banque franco-belge sous surveillance.

* Les VALEURS CYCLIQUES pâtissent de leur côté du ralentissement économique mondial. TECHNIP perd 3,87%, STMICROELECTRONICS 3,63% et SCHNEIDER ELECTRIC 2,51%.

Même les groupes automobiles souffrent alors que le marché automobile français a limité son repli en septembre, selon les chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

RENAULT est en baisse de 2,85%, MICHELIN de 3% et PSA de 2,2%. L'indice sectoriel européen se contracte de 4,11%, plus forte baisse sectorielle.

* ALCATEL-LUCENT (-8,93%) accuse la plus forte baisse du CAC 40, Nomura ayant dégradé l'ensemble du secteur, qui abandonne 2,02%.

* A rebours de tendance, LAFARGE avance de 1,12%. Selon des analystes graphiques, le titre est repassé au-dessus d'une résistance technique à 26,20 euros.

* AIR FRANCE-KLM recule de 3,12%. Alexandre de Juniac devrait prendre la direction d'Air France en janvier à la faveur d'une réorganisation du groupe Air France KLM dont Pierre-Henri Gourgeon conserverait les rênes, rapporte lundi la Tribune.

Raoul Sachs, Juliette Rouillon et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Gilles Guillaume

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI