Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs à suivre à la clôture de la bourse de parisLes valeurs à suivre à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a clôturé en repli de 0,29% à 4.096,84 points.

* Les écarts au sein du CAC 40 ont été relativement limités. STMICROELECTRONICS, plus forte hausse, a progressé de 1,8% à 7,991 euros à la faveur du relèvement de prévisions d'Infineon (+2,33%).

A l'inverse, ALCATEL-LUCENT a accusé la plus forte baisse de l'indice en cédant 2,03% à 4,339 euros après avoir gagné 1,75% la veille. La valeur reste sur une tendance haussière depuis le 12 avril (+15,25%) en enchaînant toutefois les hausses et les baisses, souligne un analyste.

* PUBLICIS a reculé de 1,27% à 37,945 euros sur des prises de bénéfices, la valeur ayant gagné près de 3% au cours des quatre dernières séances.

* FRANCE TÉLÉCOM (-0,57% à 15,770 euros) a fait état d'un effritement de sa rentabilité au premier trimestre, alors que des pressions concurrentielles accrues en France ont pesé sur la marge de l'opérateur historique, sur sa part de marché dans le mobile et sur ses conquêtes dans le fixe.

* TOTAL a abandonné 0,66% à 42,760 euros, pénalisé par la baisse des cours du pétrole. Le groupe a par ailleurs annoncé lundi avoir accepté de limiter sa participation dans SunPower, ayant convenu de ne prendre une participation majoritaire qu'à la demande de la société américaine spécialisée dans les panneaux solaires pendant les deux premières années de leur accord.

* ALTRAN (-4,59% à 5,257 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 au lendemain d'une hausse de 3,4% consécutive à la publication d'un chiffre d'affaires au premier trimestre meilleur que prévu. Natixis a abaissé sa recommandation de neutre à alléger.

* CFAO (+3,68% à 28,285 euros) a, de son côté, signé la meilleure performance du SBF 120 après que le groupe spécialisé dans la distribution automobile et pharmaceutique en Afrique, a annoncé, contre toute attente, une progression de près de 16% de son chiffre d'affaires au premier trimestre malgré les crises en Afrique et au Moyen Orient et le séisme au Japon.

* IPSEN a pris 2,64% à 27,195 euros après avoir enregistré une progression de 7,4% de ses ventes au premier trimestre sous l'impulsion de sa branche de médecine de spécialité regroupant l'oncologie, l'endocrinologie et la neurologie.

* BOLLORE (+1,3% à 172 euros) a annoncé lundi une hausse de 16% de son chiffre d'affaires au premier trimestre et fait état d'indicateurs financiers "satisfaisants" en dépit des événements en Côte d'Ivoire qui ont pesé sur son activité.

* UBISOFT (-3,48% à 6,850 euros) a effacé la quasi-totalité de ses gains de la veille. Selon un analyste, le titre avait bénéficié lundi de l'intention prêtée par des acteurs du marché à Ubisoft de porter au cinéma son jeu vidéo vedette "Assassin's Creed", alors qu'un autre analyste a évoqué des rumeurs, démenties par la société, évoquant la sortie cette année d'"Assassin's Creed 3".

* VALEO (-1,88% à 42,755 euros) a effacé une partie de ses pertes après une information de Reuters selon laquelle le fonds d'investissement américain Pardus reproche à la direction de Valeo de ne pas faire davantage pour remédier à l'écart de valorisation entre l'équipementier automobile et ses concurrents. Avant cela le titre reculait de 2,15%.

* LAGARDÈRE a fini en repli de 1,46% à 29,265 euros. Le groupe a dévoilé un chiffre d'affaires stable au premier trimestre et confirmé son objectif annuel de progression d'environ 10% du résultat opérationnel médias à taux de change constants.

* STERIA a perdu 1,97% à 22,38 euros. La société de services et d'ingénierie informatiques a annoncé s'attendre à renouer avec la croissance au Royaume-Uni, une zone où le groupe réalise plus d'un tiers de ses ventes. La publication trimestrielle du groupe a toutefois été jugée sans surprise par certains analystes.

* GFI INFORMATIQUE a gagné 1,72% à 4,14 euros après avoir déclaré que ses performances du premier trimestre lui permettaient d'être confiant dans la réalisation de ses objectifs de rentabilité pour 2011.

Raoul Sachs et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Cyril Altmeyer

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI