Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la bourse de paris

Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la bourse de paris

Les valeurs à suivre à la clôture de la bourse de parisLes valeurs à suivre à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris où le CAC 40 a perdu 0,57% à 3.712,66 points en clôture. Le marché affecté est par des résultats décevants durement sanctionnés, dans un climat de nervosité en raison de la crise des dettes américaine et européennes.

* Plus gros volume de la cote, plus forte baisse du CAC 40, plus gros contributeur au recul de l'indice, VALLOUREC a plongé de 16,85% à 69,990 euros, après des résultats en baisse au 2e trimestre et des perspectives jugées très décevantes. Le titre, réservé à la baisse en ouverture, a ouvert un large "gap" et a enfoncé un seuil clé à 71,40 euros. Les analystes ont abaissé leurs estimations et certains, dont Cheuvreux, Oddo, Exane et Natixis ne sont plus à l'achat.

* ALCATEL-LUCENT a dégringolé de 15,33% à 2,862 euros, pénalisé par un 2e trimestre décevant qui ne laisse guère de droit à l'erreur à l'équipementier télécoms pour la seconde partie de l'année, dans un secteur secoué en Bourse par des publications décevantes et des perspectives de ralentissement de la demande. L'action a ouvert un gap à l'ouverture, passant sous sa moyenne mobile à 200 jours.

* CAPGEMINI a chuté de 9,18% à 35,205 euros malgré l'annonce d'une accélération de sa croissance au deuxième trimestre, les intervenants étant inquiets d'un cash flow inférieur au consensus.

* RENAULT en revanche s'est hissé en tête des hausses du CAC 40 et a gagné 4,51% à 37,415 euros, après avoir fait état d'une baisse de 19,2% de sa marge opérationnelle au premier semestre à cause du tsunami japonais mais confirmé ses objectifs annuels en prévision d'un retour progressif à la normale au second semestre. Renault a fait cavalier seul dans le secteur, alors que PSA (-0,83% à 27,030 euros) a encore baissé après un recul de 7,61% la veille. Plusieurs brokers ont abaissé leur objectif de cours sur PSA, dont Citi, Goldman Sachs, Oddo et Natixis.

* Hors CAC, VALEO a lâché 3,33% à 42,860 euros. L'équipementier automobile a dégagé au premier semestre son meilleur résultat net depuis 13 ans et confirmé ses objectifs 2011 de production et de marges, la maîtrise de ses coûts éclipsant les retombées du tsunami au Japon et la hausse des prix des matières premières.

* TECHNIP a pris 2,19% à 75,450 euros. Fort de solides résultats au deuxième trimestre, de sa trésorerie et d'une reprise de son secteur, le groupe de services pétroliers a relevé ses objectifs de marge et s'est dit prêt à investir pour élargir son offre.

* LAFARGE en revanche a perdu 5,06% à 37,680 euros, n'ayant guère laissé espérer une hausse de ses profits en 2011 en raison de l'inflation de ses coûts et d'une moindre capacité à faire passer des hausses de prix, malgré la confirmation de ses anticipations de progression des volumes.

* SAINT-GOBAIN, qui publiait ses résultats après la clôture, a cédé 2,32% à 39,550 euros. Le groupe a finalisé l'acquisition de la société Doganer, spécialisée dans la production de plâtre et de plaques de plâtre en Turquie.

* IPSOS a gagné 7,72%, plus forte hausse du SBF 120, à 33,400 euros, après avoir ajusté à la hausse sa prévision de croissance organique des ventes pour l'année.

* SAFRAN a pris 6,99% à 30,0 euros après avoir relevé ses prévisions pour 2011 après un solide premier semestre tiré par l'aéronautique civile et le rachat de SNPE Matériaux énergétiques (SME).

* AIR FRANCE-KLM a chuté de 8,13% à 8,619 euros au lendemain de l'annonce d'une perte au deuxième trimestre imputée à la catastrophe japonaise et aux conséquences du "printemps arabe".

* THALES a gagné 6,24% à 29,885 euros, après avoir annoncé une amélioration de sa marge opérationnelle courante plus marquée que prévu au premier semestre grâce à une meilleure exécution de ses contrats, laquelle était largement responsable de la perte accusée par le groupe en 2010.

* NEXITY a rebondi de 5,85% à 31,855 euros, après avoir perdu près de 14% depuis le 5 juillet. "Le titre monte à la suite de résultats semestriels supérieurs aux attentes et surtout d'un dividende exceptionnel de quatre euros par action, pour redistribuer la trésorerie dégagée de la cession d'Eurosic", selon un analyste.

* DASSAULT SYSTÈMES a pris 2,22% à 61,670 euros après avoir relevé une partie de ses prévisions pour 2011 après avoir dépassé ses objectifs au deuxième trimestre à la faveur de la forte hausse des ventes de nouvelles licences.

* LEGRAND a progressé de 2,92% à 27,185 euros après avoir annoncé une hausse de 10,4% de son chiffre d'affaires au premier semestre, tiré par les pays émergents, et le maintien de sa marge opérationnelle ajustée à 21% grâce notamment à sa capacité de répercuter la hausse des matières premières sur ces prix.

* ERAMET a perdu 3,91% à 196,400 euros après s'être montré pessimiste sur les perspectives de ses branches minières au second semestre sous le coup d'une baisse des prix ces derniers mois.

* TECHNICOLOR a abandonné 4,32% à 3,827 euros, après avoir fait état d'un résultat d'exploitation ajusté en petite hausse au titre du premier semestre et confirmé ses prévisions pour l'exercice en cours.

* SAFT a perdu 2,49% à 22,720 euros, pénalisé par l'incertitude sur le litige qui l'oppose à son partenaire américain Johnson Controls. Le fabricant de batteries a relevé sa prévision de croissance du chiffre d'affaires pour l'exercice 2011 après avoir enregistré une croissance de 7,4% de ses ventes sur les six premiers mois de l'année.

Raoul Sachs, Juliette Rouillon, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...