Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les prévisions de kingfisher saluées par les marchés

Marché : Les prévisions de kingfisher saluées par les marchés

tradingsat

LONDRES (Reuters) - Kingfisher, numéro un européen de l'aménagement intérieur, a fait état jeudi d'un bénéfice très légèrement supérieur aux attentes et d'un relèvement sensible de son dividende tout en confirmant sa stratégie.

Le groupe britannique, qui dispose des marques B&Q ou encore Castorama et Brico Dépôt, a dégagé un bénéfice annuel imposable et hors exceptionnels de 670 millions de livres (772 millions d'euros), en hausse de 23%. Le consensus tablait sur 668 millions de livre.

Kingfisher a relevé son dividende de 28,5% à 7,07 pence.

Les bénéfices ont été soutenus par des mesures destinées à doper les marges bénéficiaires.

Le chiffre d'affaires est en revanche ressorti en baisse de 0,5% à 10,5 milliards.

Il explique avoir su tirer parti de la croissance sur des marchés à forte croissance, en Pologne et en Turquie, par exemple,.

Le groupe prévoit une croissance du nombre de ses points de vente à 1.100 contre 856 sur les marchés où il a déjà une présence. Il compte en outre pénétrer sur de nouveaux marchés.

Kingfisher entend poursuivre l'amélioration de ses marges en centralisant davantage ses achats et en cherchant à les réaliser au meilleur coût.

La question de son maintien et de son développement en Chine et en Russie sera étudiée cette année. Le groupe va en outre se mettre à la recherche de nouveaux marchés, au Brésil et en Inde par exemple.

Il pourrait également s'intéresser à des acquisitions même s'il admet que le potentiel d'achats est limité.

"Plutôt en forme", a commenté Nick Bubb d'Arden Partners. "La stratégie future sera globalement la même mais cela n'est pas bien grave puisque cela leur a plutôt bien réussi jusqu'à présent."

Vers 10h30 GMT, le titre gagnait 5,74% à 257,8 pence surperformant largement l'indice Footsie 100 qui ne prenait que 0,76%.

Dan Lalor, Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI