Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les marchés européens finissent en nette hausse

Marché : Les marchés européens finissent en nette hausse

Les marchés européens finissent en nette hausseLes marchés européens finissent en nette hausse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en net rebond lundi au terme d'une séance irrégulière, après l'annonce d'une croissance meilleure que prévu affichée le mois dernier par le secteur manufacturier américain, qui a permis à Wall Street de se retourner à la hausse.

L'indice CAC 40 a clôturé sur un gain de 1,14% (39,10 points) à 3.462,91 points, après un gain de 8,35% au premier trimestre. Londres a gagné 1,85% et Francfort 1,58%, tandis que Milan a fait exception et perdu 0,2%. Du côté des indices paneuropéens, l'EuroStoxx 50 a pris 0,96% et l'EuroFirst 300 a progressé de 1,50%.

L'indice ISM des directeurs d'achats du secteur manufacturier s'est établi à 53,4 contre 52,4 en février et 54,1 en janvier, alors que les économistes interrogés par Reuters l'anticipaient à 53,0.

Ce baromètre de l'activité manufacturière était attendu nerveusement par les investisseurs après celui de la Chine, au plus haut depuis 11 mois, et ceux de la zone euro, qui marquent une contraction accélérée du secteur et confortent les craintes d'une récession de l'autre côté de l'Atlantique.

"Nous croyons en une reprise cyclique aux Etats-Unis et au fait que la Chine, bien qu'elle ralentisse, ne cessera pas brusquement d'être un moteur de croissance", commente David Coombs pour Rathbone Brothers.

Tous les indices sectoriels européens ont fini dans le vert, santé (+2,32%) et produits de base (+2,3%) en tête.

Aux valeurs, Total a rebondi de 2,31% après avoir fait savoir qu'il ne prévoyait pas de réviser ses objectifs d'investissements et de dividende après la fuite de gaz sur l'une de ses plates-formes en mer du Nord, dont il se refuse toutefois à chiffrer l'impact futur.

PSA Peugeot Citroën a cédé 3,27% après l'annonce d'une chute de 33,2% sur douze mois de ses immatriculations de voitures neuves en France au mois de mars, tandis que Renault abandonnait 1,32% après une baisse de 29,8% sur la même période, contre -23,5% pour l'ensemble du marché français.

A Wall Street, les principaux indices sont en hausse de 0,4% à 0,8%. Avon Products bondit de 13% après avoir rejeté une offre d'achat de Coty à 23,25 dollars par action, soit 20% au-dessus du cours de clôture de vendredi soir, une proposition qu'il juge sous-évaluée.

Les rendements des obligations des pays périphériques de la zone euro refluent très légèrement, à 5,35% pour la dette espagnole à dix ans et 5,11% pour son équivalent italien. Les analystes notent que les échanges sont minces et volatils, les opérateurs anticipant déjà le long week-end de Pâques.

L'euro recule nettement face au billet vert, à 1,3325 dollar, les perspectives économiques du Vieux Continent paraissant bien moroses par rapport à celles des Etats-Unis à la lumière des derniers indices PMI manufacturiers. Le yen, devise refuge, reste toutefois en nette hausse face au dollar et à l'euro, signe que les investisseurs restent prudents à l'approche des fêtes de Pâques.

Les cours du brut se sont retournés à la hausse après la publication de l'indice manufacturier des Etats-Unis. Ils sont aussi soutenus par des retards de chargement des pétroliers en mer du Nord, où BP a fermé pour maintenance sa production pétrolière sur sa plate-forme de Valhall.

Natalie Huet pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI