Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les immatriculations en hausse de près de 9% au 1er trimestre

Marché : Les immatriculations en hausse de près de 9% au 1er trimestre

tradingsat

par Myriam Rivet

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont augmenté de près de 9% au premier trimestre, dernière période bénéficiant des effets de la prime à la casse et la bonne tenue des commandes en janvier-février laisse présager une année 2011 moins mauvaise que prévu, a annoncé vendredi le Comité des constructeurs français d'automobile (CCFA).

Pénalisé par des problèmes d'approvisionnement, le groupe Renault (qui intègre notamment les marques Renault et Dacia), a vu en revanche ses ventes reculer fortement en mars et a donc fini le trimestre sur une note négative.

Sur l'ensemble du premier trimestre, les immatriculations en France se sont établies à 647.552 millions d'unités, la hausse étant de 7,2% à nombre de jours ouvrables comparables.

Le président du CCFA, Patrick Blain, a jugé ces chiffres "très satisfaisants", en soulignant que le marché avait retrouvé des niveaux supérieurs d'environ 23% à ceux enregistrés sur les périodes comparables avant la crise de 2008-2009.

"Nous avons fait, globalement, mieux que prévu dans ce premier trimestre 2011", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, en ajoutant: "L'année s'annonce meilleure - ou plutôt moins mauvaise - que prévu" sur les marchés français.

2011 SERA MEILLEURE QUE PRÉVU

Cet optimisme relatif ne s'appuie pas sur les effets de la prime à la casse - qui a pris fin le 31 décembre mais s'appliquait encore à certains véhicules livrés au cours du premier trimestre - dont l'impact était attendu. Il repose sur la bonne tenue des commandes en début d'année, en dépit de la fin de ce dispositif.

"L'effet de redescente des commandes des différentes marques qu'on redoutait dès le mois de janvier semble plutôt se dessiner courant mars".

Au vu des données concernant le premier trimestre, le CCFA a donc revu en hausse ses prévisions pour l'ensemble de l'année et table désormais sur un recul de 8% du marché automobile français en 2011, contre une contraction de 10% précédemment.

RENAULT PÉNALISÉ PAR DES PROBLÈMES D'APPROVISIONNEMENT

Les immatriculations se sont établies à 257.631 unités (+6,1%) en France sur le seul mois de mars, qui comptait un nombre de jours ouvrables comparable à celui du même mois de 2010.

Le mois dernier, les ventes du groupe PSA Peugeot Citroën ont progressé de 13,5% tandis que celles du groupe Renault ont reculé de 12,4% (la seule marque Dacia affichant une baisse de 26,5%).

Une porte-parole du groupe Renault a expliqué que la chute des livraisons résultait principalement de problèmes d'approvisionnement. A la politique de stocks très faibles adoptée par le groupe au losange au moment de la crise se sont ajoutés des problèmes de capacités chez certains fournisseurs, qui avaient revu en baisse leurs capacités au moment de la crise et n'avaient pas anticipé une reprise aussi forte.

Outre Renault, Ford, Fiat et Daimler ont également accusé une baisse de leurs ventes de voitures particulières le mois dernier en France.

Globalement, les groupes étrangers tirent mieux leur épingle du jeu (+13,8%) que les groupes français (+1,3%) sur la période.

Interrogé sur l'impact du séisme et du tsunami qui ont frappé le nord-est du Japon le 11 mars et entraîné depuis des perturbations du secteur manufacturier ayant un impact au-delà de l'archipel, Patrick Blain a déclaré: "Aujourd'hui à ce stade pour le mois de mars et le mois d'avril, il n'y a pas d'impact majeur."

Il a en revanche précisé que constructeurs et fournisseurs surveillaient avec attention ce point, alors qu'un délai de plusieurs semaines est nécessaire pour que les pièces en provenance du Japon parviennent en Europe.

Une porte-parole de Renault, dont l'allié Nissan est le numéro deux japonais de l'automobile, a expliqué que les deux partenaires étaient en discussions pour analyser les conséquences de la catastrophe sur leur production.

Vers 13h20, le titre PSA avançait de 0,48% à la Bourse de Paris et celui de Renault gagnait 0,59%, alors que l'indice européen du secteur automobile progressait de 0,88%.

Avec Helen Massy-Beresford et Benoît Van Overstraeten, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...