Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les fonds actions profitent de valorisations attrayantes

Marché : Les fonds actions profitent de valorisations attrayantes

tradingsat

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - La poursuite de la hausse des marchés actions en février soutenue par des valorisations jugées encore attrayantes en comparaison d'autres actifs financiers, comme les obligations, a soutenu la surperformance des fonds actions relevée par Lipper, filiale de Thomson Reuters.

Les fonds actions ont progressé de 17,3% sur un an à fin février, contre un gain de 12,9% pour l'indice SBF 120 et une performance moyenne de 10,6% pour l'ensemble des fonds commercialisés en France.

"Les actions ont continué de progresser en février, les événements géopolitiques du Moyen-Orient ne s'étant, pour le moment, pas véritablement étendus", souligne Generali Investments dans sa note du mois de mars.

"Cette dynamique favorable sur les marchés a été alimentée par de nouveaux signaux de reprise, l'intensification des fusions-acquisitions et des valorisations relatives encore attrayantes comparées aux obligations."

Conséquence de cette performance et d'un regain d'intérêt pour les actifs risqués, les fonds actions domiciliés en France ont enregistré une collecte nette de 391,9 millions d'euros depuis le début de l'année, contre une décollecte de 2,4 milliards pour les fonds obligataires, selon Lipper.

RISQUES LIÉS AUX RAPATRIEMENTS DES CAPITAUX JAPONAIS

Seuls les fonds diversifiés ont fait mieux sur les deux premiers mois de l'année, avec une collecte nette de 660 millions d'euros, pour une performance annuelle de 7,73% en février, contre 6,11% en fin d'année dernière.

La catastrophe japonaise pourrait toutefois remettre en cause la tendance des marchés observée au cours des deux premiers mois, l'archipel nippon étant en effet le troisième exportateur mondial de capitaux, selon Entheca Finance.

"Si ces avoirs financiers étaient rapatriés (...) ce scénario impacterait les marchés occidentaux sur lesquels les flux de capitaux japonais sont importants", prévient Entheca Finance. "Nombre d'Etats européens en bénéficient actuellement pour refinancer leur dette".

Les conséquences du séisme et du tsunami qui ont ravagé le Japon et qui se sont doublés d'une crise nucléaire, pourraient être d'autant plus importantes que la catastrophe s'inscrit dans un contexte d'inquiétudes relatives à l'inflation, de difficultés financières de certains pays de la zone euro et d'instabilité politique dans le monde arabe.

En outre, plusieurs gérants ont fait état d'un ralentissement de la croissance des bénéfices des entreprises.

"Parmi les 24 marchés suivis, seuls 10 connaissent un momentum positif, avec des révisions à la hausse qui dépassent le nombre de révisions à la baisse. Autrement dit, 58% de notre univers fait l'objet d'un momentum négatif", soulignait ainsi au début du mois de mars JPMorgan AM dans une lettre hebdomadaire.

Edité par Pascale Denis

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI