Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les écarts n'excédent pas -0,3% à wall street

Marché : Les écarts n'excédent pas -0,3% à wall street

tradingsat

(CercleFinance.com) - Peu importe le repli des places européennes, peu importent les tensions sino-japonaises, peu importent les nouvelles macroéconomiques bonnes ou mauvaises: tout a été fait pour que Wall Street n'aille nulle part ce mardi.

Les indices US clôturent aux mêmes niveaux qu'à 16H, 17H30 ou 20H15, c'est à dire +0,09% sur le Dow Jones, -0,15% sur le 'S&P' et score nul (-0,02%) sur le Nasdaq dont le niveau a été 'ajusté' et maintenu à flot par le biais du titre Apple, tiré tout comme la veille à la hausse au cours de la dernière heure pour en terminer sur un nouveau record de 702$.

Tout comme la veille, des heures et des heures de lente glissade n'ont abouti qu'à des écarts n'excédant pas -0,3% et la quasi totalité du terrain a été repris au cours du dernier quart d'heure. Si beaucoup d'opérateurs ont la journée des '4 sorcières' (le vendredi 21) en ligne de mire, une autre échéance -beaucoup moins connue du grand public- se profile pour demain: le basculement sur le mois d'octobre des contrats sur l'indice 'VIX'. Le but depuis vendredi semble être de 'geler la volatilité' de façon à ce que le 'VIX' soit compensé près de ses planchers historiques.

Autrement dit, ceux qui maîtrisent parfaitement les fluctuations indicielles sont très probablement 'vendeurs de volatilité' et il n'est pas question de laisser cette dernière ressurgir à quelques heures de l'expiration des contrats du millésime 'septembre'.

A moins d'un cataclysme, Wall Street était voué à une inexorable stagnation jusqu'à l'ouverture des échanges mercredi... ensuite, le marché ira ou il veut, c'est un nouveau mois qui commence.

Les opérateurs n'ont manifesté aucune réaction à la hausse de confiance dans le secteur de la construction de logements aux Etats Unis : elle progresse (+3Pts à 40) pour un cinquième mois consécutif (l'indice NAHB/Wells Fargo atteint son plus haut niveau depuis juin 2006).

Wall Street ne s'est guère ému de la déclaration du Président de la FED de Dallas -Richard Fisher- qui juge que le 'QE-3' aura peu d'effets économiques même s'il redonne temporairement confiance aux marchés.

Pour en revenir au super-géant Apple (+0,3%), sa timide hausse a cependant permis de compenser le repli des titres -majoritairement en baisse- au sein de l'indice électronique: AMD -9,7%, Bed Bath & Beyond -3,4%, Tripadvisors -3%, Adobe -2,5%, Juniper -2,3%, Micron -1,4%

A noter cependant la hausse de Broadcom +2,2%, de Yahoo +1,4%, Google +1,2%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI